Publication des actes du dernier congrès de la Semen-l

Les Actes du Vème Congrès de la SEMEN-L qui a eu lieu à Caen en 2018 sont parus aux Editions Universitaires de Dijon

Couverture et sommaire

Et pour acheter le volume : ici.

Sommaire

B. Gauvin, C. Jacquemard ; Introduction Le sens du rire

Nicolas Casellato (Sorbonne Université Lettres) – O qualis facies et quae mutatio Romae :

formes et aspects de la satire anticléricale dans les Amores de Conrad Celtis (1502)

Luca Core (Université de Padoue) – Les ambitions du rire de l’âne Brunellus

Marie-Geneviève Grossel (Université de Valenciennes) – « Nugae curialium », humour et dérision dans l’oeuvre de Gautier Map

Alice Lamy (EA 4081 Rome et ses renaissances) – Les affres du rire dans le Roman de la Rose

 

Les formes du rire

Pascale Bourgain (École Nationale des Chartes) – Rire d’inversion, rire de subversion dans la poésie lyrique médiévale.


Lucilla Spetia (Université dell’Aquila (Italie)) – La pastourelle médio-latine : parodie ou ironie ?

Sylvie Laigneau-Fontaine (Université de Bourgogne) – Le rire du sodalitium Lugdunense Déborah Boijoux (Université de Nantes, EA 4276 L’AMo) – « Ahahe ! » ou l’éclat de rire miroitant et diffracté d’Antonio Urceo Codro, poète philologue à la cour des Bentivoglio (Bologne, fin du XVe siècle).

Emilie Séris (Sorbonne Université Lettres) – Mi ioca, mi risus, placuit mihi uterque Cupido : les épigrammes latines d’Ange Politien, entre rire et sourire.

 

Présence du rire des Anciens

Samuel Molin (Université Bordeaux Montaigne, EA 4593 CLARE) – Ovide travesti. Stylistique de la materia iocosa dans la branche I de l’Ysengrimus : lecture de quelques comparaisons et métaphores

Mathieu Ferrand (Université Grenoble Alpes, UMR 5316 Litt&Arts) – Quand les cochons parlaient latin : L’Advocatus, comédie de collège (Paris, 1533)

Thomas Penguilly (EA 7289 CECJI) – Huiusmodi, hercle, Aristophanes si cerneret… : La première traduction latine des Nuées d’Aristophane par André Alciat

 

Théoriser le rire

Christiane Deloince-Louette (Université de Grenoble-Alpes, UMR 5316 Litt&Arts) Térence fait-il rire Mélanchthon ?

Lucie Claire (UPJV, EA 4284 TrAme) – Les commentaires humanistes au chapitre sur le rire de Quintilien : de Lorenzo Valla à Adrien Turnèbe

Virginie Leroux (EPHE) – Rire et sourire dans les poétiques néo-latines de la Renaissance

Colloques 2016-2017

– 15-17 septembre 2016, Musées Gadagne, BM Part-Dieu, ENS (Lyon), colloque « Lyon dans l’Europe carolingienne. Autour d’Agobard (816-2016) », org. F. Bougard (IRHT), A. Charansonnet (univ. Lyon 2, CIHAM) et M.-C. Isaïa (univ. Lyon 3, CIHAM)

– 28-30 septembre, Mayence, Johannes Gutenberg-Universität Mainz, colloque international Traumwissen und Traumpoetik von Dante bis Calderón, org. Prof. Dr. Dietrich Scholler / PD Dr. Jing Xuan

– 29-30 septembre 2016, Paris, IRHT, Europa Humanistica : conférence plénière, org. M.-É. Boutroue (CESR, IRHT)

– 5-7 octobre 2016, Rennes II, colloque international « Francesco Robortello, org M. Bouquet, E. Buron et C. Lesage

– 7 octobre 2016, 10 h 00-17 h 30, Paris, IRHT, journée d’études « Corpus philippicum ». Organisation : É. Lalou (univ. Rouen) et X. Hélary (univ. Lyon 3)

– 14 octobre 2016, 10 h 00-17 h 00, Paris, Univ. Paris-Diderot, ICT, journée d’études « Autour du Livre de la vache du pseudo-Platon. La magie naturelle entre Orient et Occident », org. M. van der Lugt (univ. Paris-Diderot, ICT) et J.-P. Boudet (univ. Orléans)

– 18-21 octobre, Vienne, Wien Universität, colloque international « Exil und Heimatferne in der Literatur des Humanismus von Petrarca bis zum Anfang des 16. Jahrhunderts ».

– 3 novembre 2016, 9 h 00-18 h 00, Paris, IRHT, journée d’études « Écrits pragmatiques urbains et pouvoirs dans le royaume de France, XIVe et XVe s », org. C. Rager (IRHT/LAMOP), M.-É. Sterlin (LAMOP)

– 3-4 novembre 2016, Université Paris Diderot (Paris 7), colloque « Rhétorique et poétique de l’œuvre de jeunesse XVIe-XVIIIe siècles », org. Déborah Knop, Florence Lotterie, Stéphane Macé et Jean Vignes.

– 7 novembre 2016, 10 h 00-18 h 00, Paris, IRHT, journée d’études « Qu’est-ce qu’un corpus ? », org. E. Magnani (LAMOP, CBMA) et Consortium COSME

– 10-11 et 17-18 novembre 2016, Abbaye Saint-Martin (Ligugé), Cathédrale Notre-Dame (Paris), IRHT, Centre Félix-Grat, Paris, « Transcrire, éditer, chanter les liturgies pour saint Martin », org. Père Fr. Cassingena-Trévédy (Institut catholique de Paris), S. Dieudonné (N.-D. de Paris) et J.-F. Goudesenne (IRHT)

– 23-25 novembre 2016, Rome, Théories et traductions des épithètes d’Homère en Europe à la Renaissance, org. Silvia D’Amico (Univ. Savoie Mont Blanc-CNRS) et Anne-Pascale Pouey-Mounou (Univ. Paris-IV-IUF)

– 28-30 novembre 2016, Paris, Université Paris IV-Sorbonne, colloque international « La mémoire en pièces : modalités d’élaboration de la mémoire dans les textes grecs et latins jusqu’à la Renaissance », org. A. Raffarin.

-14 décembre 2016, Amiens, Université de Picardie Jules Verne, journée d’études mastériale « Les modèles d’écriture de l’Antiquité à la Renaissance », org. L. Boulègue et L. Claire.

– 2-3 mars 2017, Paris, Institut de France, colloque « Pierre d’Ailly, un esprit universel du XVe siècle ». Org. M. Brînzei (IRHT), J. Verger (Institut de France), H. Millet (CNRS), J.-P. Boudet (univ. Orléans) et F. Delivré (LAMOP)

-10-11 mars 2017, Paris, Centre Roland Mousnier, colloque « Le discours académique en Europe, de la scolastique à l’humanisme. Les pratiques de la rhétorique solennelle à l’université, XIIIe-XVIIe siècle », org. C. Revest.

– 30 mars-1 avril, Chicago, Renaissance Society of America 2017, Annual general meeting, voir http://www.rsa.org/page/2017Chicago

– 27-28 avril 2017, Université Rennes 2, Colloque Philosophie et fiction, de Macrobe à la Renaissance, org. Fabienne Pomel et Sophie Van der Meeren

-18 mai 2017, 9 h 00-17 h, 00 Paris, IRHT, journée d’études « Les marges dans les manuscrits », org. J. Delmulle, M. Helias-Baron et J. Kogel (IRHT)

– 12-16 juin 2017, Paris, IRHT / LAMOP, École d’été : « Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives », org. M. Gurrado (IRHT), F. Foronda (LAMOP) et X. Hermand (Univ. de Namur)

-15 juin 2017, Amiens, Université de Picardie Jules Verne, journée d’études « Philologie et écriture de soi à la Renaissance », org. L. Claire.

– 3-7 juillet 2017, Nancy, Université de Lorraine, « The Society for Emblem Studies 11th International Conference », org. P. Choné.

Publications, Bulletin automne 2013

Publications, Bulletin automne 2013

 

I.Textes

– Erasme, The correspondance of Erasmus : Letters 2082 to 2203, 1529, éd. J. Estes, trad. A. Dalzell, Toronto, University of Toronto Press, 2012.

– Erasme, Controversies : Clarifications Concerning the Censures Published at Paris in the Name of the Theology Faculty There, éd. C. H. Miller, Toronto, University of Toronto Press, 2012.

– Ficin, Marsile, Commentaries on Plato, vol. 2 : Parmenides, part I, ed. and trans. M. Vanhaelen, Cambridge MA, Harvard University Press (The I Tatti Renaissance Library), 2012.

– Ficin, Marsile, Commentaries on Plato, vol. 2 : Parmenides, part II, ed. and trans. M. Vanhaelen, Cambridge MA, Harvard University Press (The I Tatti Renaissance Library), 2012.

– Nicolas de Cues, De la docte ignorance, trad., notes, chronologie et bibliographie P. Magnard, P. Caye, D. Larre et F. Vengeon, Paris, GF-Flammarion, 2013.

– Pétrarque, Les triomphes, éd. G. Parussa et E. Suomela-Härmä, trad. S. Bourgoin, Genève, Droz, 2012.

– Pic de la Mirandole, Jean, Oration on the Dignity of Man, a new translation and commentary, éds. F. Borghesi, M. Papio, M. Riva, Cambridge, Cambridge University Press, 2012.

-Vives, Juan Luis, Declamationes Sullanae II : Introductory Material, Declamations III, IV and V, éd. et trad. E. V. George, Leiden, Brill, 2012.

 

A paraître

 – Bérauld, Nicolas, Praelectio et commentaire à la Silve Rusticus d’Ange Politien [1513], éd., trad. et comm. P. Galand, Genève, Droz (« Travaux d’Humanisme et Renaissance »).

– Boccace, Des dames de renom / De claris mulieribus, éd. et trad. J.-Y.  Boriaud, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’humanisme »), oct.-nov. 2013.

– Nifo, Agostino, De solitudine/La solitude, éd., trad., notes et étude intr. L. Boulègue, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’humanisme »).

Vives, Juan Luis, De tradendis disciplinis, éd., trad. et comm. T. Vigliano, Paris, Les Belles Lettres (« Le miroir des humanistes »).

 

II. Etudes

– Andreoni A., La via della dottrina : Le lezioni accademiche di Benedetto Varchi, Pisa, Edizioni ETS, 2012.

– Bearden E. B., The Emblematics of the Self : Ekphrasis and Identity in Renaissance Imitations of Greek Romance, Toronto, Toronto University Press, 2012.

Boulègue L., Casanova-Robin H. et Lévy C. (éds.), Le tyran et sa postérité de l’Antiquité à la Renaissance, Paris, Classiques Garnier, 2013.

– Brooke C., Philosophic Pride : Stoicism and Political Thought from Lipsius to Rousseau, Princeton, Princeton University Press, 2012.

– Flood J., Ginther J. R., Goering J. W. (éds.), Robert Grosseteste and his Intellectual Milieu, Turnhout, Brepols, 2013.

– Fournel J.-L., La cité du soleil et les territoires des hommes : Le savoir du monde chez Campanella, Paris, Albin Michel, 2012.

– Furno M. et Mouren R. (dir.), Auteur, traducteur, collaborateur, imprimeur… Qui écrit ?, Paris, Classiques Garnier, 2013.

– Hobbes L., Des Apophtegmes à la Polyanthée : Erasme et le genre des dits mémorables, Paris, Champion, 2013.

– Lamy A., La pensée de Pierre d’Ailly, philosophe engagé du Moyen Âge, Paris, Champion, 2013.

– Lecercle F. et Navaud G. (dir.), Anecdotes philosophiques et théologiques de l’Antiquité aux Lumières, Paris, Classiques Garnier, 2013.

– Lee A., Petrarch and st. Augustine : Classical Scholarship, Christian Theology, and the origins of the Renaissance in Italy, Leiden, Brill, 2012.

– Mason R. A. et Erskine C. (éds.), George Buchanan : Political Thought in Early Modern Britain and Europe, Farnham, Ashgate Publishing Limited, 2012.

– Petrina A. (éd.), The Medieval Translator. Traduire au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2013.

– Rolet A. (éd.), Allégorie et symbole : voie de dissidence ? De l’Antiquité à la Renaissance, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012.

– Rollo A., Gli Erotemata tra Crisolorae e Guarino, Messina, Centro interdipartimentale di studi umanistici, 2012.

J. F. Ruys J. F.,  Ward J. O., Heyworth M. (éds.), The Classics in the Medieval and the Renaissance classroom, Turnhout, Brepols, 2013.

– Megna P., Poliziano e la storiografia bizantina : il cap. LVIII dei primi Miscellanea, Messina, Centro interdipartimentale di studi umanistici, 2012.

– Pagliaroli S., Iacopo Cassiano e l’arenario di Archimede, Messina, Centro interdipartimentale di studi umanistici, 2012.

– Witt R. G., The Two Latin Cultures and the Foundation of Renaissance Humanism in Medieval Italy, Cambridge, Cambridge University Press, 2012.

– Yocum D. S., Petrach’s Humanist Writing and Cathusian Monasticism. The secret Language of the Self, Turnhout, Brepols, 2013.

 

A paraître

  – Boulègue L. (dir.), Commenter et philosopher à la Renaissance, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2014.

– Galand P. et Laigneau S. (éds.), La « silve ». Histoire d’une écriture libérée en Europe de l’Antiquité au XVIIIe siècle, Turnhout, Brepols.

-Leroux V. et Séris É. (dir.), Anthologie des poétiques latines de la Renaissance, Genève, Droz.

III. Revues

          Renaissance Quarterly, 66, 1 (spring 2013).

          Renaissance Quarterly, 66, 2 (summer 2013).

          BHR, LXXV, 1.

Publications, bulletin automne-hiver 2012-2013

Publications, automne-hiver 2012-2013

I. Textes

– Biondo, Flavio, Roma instaurata / Rome restaurée, Tome 2, ivre 2, texte, trad., intr. et notes A. Raffarin-Dupuis, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’Humanisme »), 2012.

– Campanella, Tomaso, Ethica. Quaestiones super Ethicam, éd. G. Ernst et O. Catanorchi, Pisa, Edizioni della Normale, 2012.

– Erasme, Jules, privé du paradis !, trad. et intr. S. Bluntz, Paris, Les Belles Lettres, 2012.  

Fonzio, Bartolomeo, Poesías latinas, éd., trad., notes V. Bonmati Sanchez, Valencia, Institucio Alfons el Magnanim, 2012.

Meara, Dermitius, The Tipperary Hero (1615), éd. et trad. Anglaise K. Sidwell et D. Edwards, Turnhout, Brepols (coll. « Officina neolatina »), 2012.

– Muret, Marc-Antoine de, Jules César, intr., éd. et notes G. Cardinali, trad. P. Laurens, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’Humanisme »), 2012.

– Pétrarque, Lettres de la vieillesse (Seniles), tome V, Paris, Belles Lettres (« Classiques de l’Humanisme »), 2012.

– Pomponazzi, Pietro, Traité de l’immortalité de l’âme (Tractatus de immortalitate animae), tx. et trad. T. Gontier, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’Humanisme »), 2012.

– Pontano, Giovanni, Dialogues, Volume 1.Charon and Antonius, trad. J. H. Gaisser, Cambridge (MA)-Londres, Harvard University Press (“The I Tatti Renaissance Library” 54), 2012.

Pontano, Giovanni, La fortuna, a cura di F. Tateo, Napoli, La scuola di Pitagora, 2012.

Sainte-Marthe, Scévole de, Œuvres complètes, Tome II. Publications 1569-1572 : Canticorum Paraphrasis Poëtica (1573), Hymne de G. Aubert (circa 1573), éd. J. Brunel, Genève, Droz, 2012.

A paraître

          Alberti, Momus, éd., trad., notes et comm, Paris, Belles Lettres (« Classiques de l’humanisme »).

          Boccace, Des dames de renom / De claris mulieribus, éd. et trad. J.-Y.  Boriaud, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’humanisme »).

          Bérauld, Nicolas, Praelectio et commentaire à la Silve Rusticus d’Ange Politien [1513], éd., trad. et comm. P. Galand, Genève, Droz (« Travaux d’Humanisme et Renaissance »).

          Nifo, Agostino, La solitude / De solitudine, éd., trad., notes et étude introductive L. Boulègue, Paris, Les Belles Lettres (« Classiques de l’humanisme »).

          Vives, Juan Luis, De tradendis disciplinis, éd., trad. et comm. T. Vigliano, Paris, Les Belles Lettres (« Le miroir des humanistes »), janv.-févr. 2013.

II. études

– Adams A. et Ford Ph. (éds.), Le livre demeure : Studies in Book History in Honour of Alison Saunders, Genève, Droz, 2001.

– Baby H. et Rieu J. (dir.), La douceur en littérature de l’Antiquité au XVIIe siècle, Paris, Garnier, 2012.

– Bernard-Pradelle L. et Lechevalier C. (dir), Traduire les Anciens en Europe du Quattrocento à la fin du XVIIIe siècle : d’une renaissance à une révolution ?, Paris, PUPS, 2012.

– Black, Robert, Studies in Renaissance Humanism and Politics : Florence and Arezzo, Farnham, AShgate variorum, 2011.

– Bloch D., John of Salisbury on Aristotelian Science, Turnhout, Brepols, 2012.

– Bockdam S., Métamorphoses de Morphée. Théories du rêve et songes poétiques à la Renaissance, en France, Paris, Champion, 2012.

Botley P., Van Miert D., De Jonge H, Grafton A., Kraye J.,  The Correspondence of Joseph Jules Scaliger, Genéve, Dros (coll. « Travaux d’Humanisme et de Renaissance »), 2012, 

– Breitenstein R.-C. et Vigliano T. (éds.), Le choix de la langue dans la construction des publics en France à la Renaissance, intr. Ph. Selosse, Paris, Champion, 2012.

– Caby C. et Dessi R. M., Humanistes, clercs et laïcs dans l’Italie du XIIIe au début du XVIe siècle, Turnhout, Brepols, 2012.

– Courcelles D. (de) et Martines Peres V. (dir.), Pour une histoire comparée des traductions. Traductions des classiques, traductions du latin, traductions des langues romanes du Moyen Âge et de la première Modernité, Paris, Champion, 2012.

– Emison, Patricia A., The Italian Renaissance and Cultural Memory, Cambridge, Cambridge University Press, 2012.

– Gary, Ianziti, Writing History in Renaissance Italy : Leonardo Bruni and the Uses of the Past, Cambridge M. A., Harvard University Press, 2012. 

– Gambino-Longo S. (éd.), Hérodote à la Renaissance, Turnhout, Brepols, 2012.

– Gourouchov N., Naissance de l’Université. Les écoles de Paris d’Innocent III à Thomas d’Aquin (v. 1200 – v. 1245), Paris, Champion, 2012.

–  Grisolia R. et Matino G. (dir.), Forme e modi delle lingue e dei testi tecnici antichi, Napoli, M. d’Auria, 2012.

– Gwynne P., Poets and Princes. The Panegyric Poetry of Johannes Michael Nagonius, Turnhout, Brepols, 2012.

– Hirai H., Medical Humanism and Natural Philosophy : Renaissance Debates on Matter, Life, and the Soul, Leiden, Brill, 2011.

– Jouanno C. (éd.), Figures d’Alexandre à la Renaissance, Turnhout, Brepols, 2012.

– Mack P., A History of Renaissance Rhetoric, 1380-1620, Oxford, Oxford University Press, 2011.

Nardi B., Naturalismo e Alessandrismo nel Rinascimento, Brescia, Torre d’Ercole, coll. Aevum viride, 2012.

– Rolet A. (dir.), Allégorie et symbole : voies de dissidence ? (De l’Antiquité à la Renaissance), Rennes, Presses Universitaires de Rennes (coll. « Interférences »), 2012.

– Savarese G., Un frate neoplatonico e il Rinascimento a Roma, a cura di C. Cassiani, Roma, Roma nel Rinascimento, 2012.

– Tramontana S., Le parole, le immagini, la storia, a cura di C. M. Rugolo, prés. V. Fera et A. Pennisi, Messina, Centro Interdipartimentale di Studi Umanistici, 2012.

– Veltri G. et Miletto G. (éds.), Rabbi Judah Moscato and the Jewish Intellectual World in Mantua in 16th-17th Century, Leiden, Brill, 2012.

 

A paraître

– Boulègue L., Casanova-Robin H. et Lévy C. (éds.), Le tyran et sa postérité de l’Antiquité à la Renaissance, Paris, Classiques Garnier.

– Beer S. (de), The Poetics of Patronage. Poetry as Self-Advancement in Giannantonio Campano, Turnhout, Brepols.

– Duché-Gavé V., Lardon S. et Pineau G., Jean de Sponde (1557-1595). Un humaniste dans la tourmente, Paris, Garnier.

– Galand P. et Laigneau S. (éds.), La « silve ». Histoire d’une écriture libérée en Europe de l’Antiquité au XVIIIe siècle, Turnhout, Brepols.

– Leroux V. et Séris É. (dir.), Anthologie des poétiques latines de la Renaissance, Genève, Droz.

III. Revues

Camenae, 12 (2012) : La poétique d’Horace et sa réception, dir. R. Glinatsis, http://www.paris-sorbonne.fr/la-recherche/les-unites-de-recherche/mondes-anciens-et-medievaux-ed1/rome-et-ses-renaissances-art-3625/article/camenae-no-12

Camenae, 13 (2012) : sur la réception d’Horace ˗ Le génie de la formule ; la notion de decorum ˗  double numéro, dir. N. Dauvois et M. Magnien,  http://www.paris-sorbonne.fr/la-recherche/les-unites-de-recherche/mondes-anciens-et-medievaux-ed1/rome-et-ses-renaissances-art-3625/article/camenae-13

Camenae, 14 (2012) : La géographie des humains ou l’œil de la morale, dir. S. Gambino Longo, http://www.paris-sorbonne.fr/la-recherche/les-unites-de-recherche/mondes-anciens-et-medievaux-ed1/rome-et-ses-renaissances-art-3625/revue-en-ligne-camenae/article/camenae-14

– E-Spania http://e-spania.revues.org/20968 (Poètes de l’Empereur, dir. R. Béhard).

Renaissance Quaterly, vol. LXV- 2 (summer 2012).

Renaissance Quaterly, vol. LXV- 3 (fall 2012).

Renaissance Quaterly, vol. LXV- 4 (winter 2012).

Seizième siècle, 8 (2012) : Les textes scientifiques à la Renaissance.

Colloques 2011-2012

– 27-28 octobre 2011, Université catholique de Louvain-la-Neuve, « Les Arts poétiques aux XVIe et XVIIe siècles ». Colloque organisé par Grégory Ems et Mathieu Minet.

– 3-4 novembre 2011, Université de Paris 3, « George Buchanan : textes et traductions ». Journée d’études organisée par Armel Dubois-Nayt et Karine Ferradou.

– 12 novembre 2011, à 14h30, Maison de la Recherche de Paris 3 (4, rue des Irlandais, Paris, 5e), Conférence de Max Engammare : Être à l’heure à Genève et à Rome au XVIe siècle.

– 24-25 novembre 2011, Université de Caen Basse-Normandie, Autour de l’hortus sanitatis : médecine et sciences naturelles au début du livre imprimé, org. Brigitte Gauvin et Catherine Jacquemard. Renseignements et contacts : brigitte.gauvin@unicaen.fr et catherine.jacquemart@unicaen.fr

– 1-2 décembre 2011, Tours, CESR, Salle du Conseil Municipal – Hôtel de Ville, 41200 Romorantin-Lanthenay, Colloque Louise de Savoie (1476 – 1531). Renseignements : pascal.brioist@free.fr ; laure.fagnart@ulg.ac.be ; cedric.michon@wanadoo.fr

– 8-10 décembre 2011, Université Paris-Sorbonne (Paris IV), « La Douceur dans la pensée moderne », XXXIIIe colloque de la S.I.R.I.R. Contact : florence.malhomme@paris-sorbonne.fr

– 12-14 décembre 2011, Université Paris-Sorbonne (Paris IV), « Pratiques latines de la dédicace : permanences et mutations, de l’Antiquité à la Renaissance ». Contact : jeanclaude.julhe@wanadoo.fr

– 15-17 mars 2012, Dijon, Colloque international «L’image de la ‘petite patrie » provinciale chez les écrivains de la Renaissance », organisée par Sylvie Laigneau-Fontaine. Contact : sylvie.laigneau-fontaine@sfr.fr

– 22-24 mars 2012, Washington D.C., Meeting annuel de la Renaissance society of America.

– 10-12 mai 2012, Colloque international : Tours 1500. Art et société à Tours au début de la Renaissance. Comité d’organisation : Florence Alazard, Pascal Brioist, Marion Boudon-MAchuel, Pascale Charron, David Fiala, David Rivaud, Alain Salamagne. Contact : marion.boudon-machuel@inha.fr et/ou pascale.charron@univ-tours.fr

– 12-13 mai 2012 – Craiova, Roumanie. La réception de l’Antiquité gréco-latine dans les cultures européennes. Sous le signe d’Hermès. Renseignements : studiiclasice.craiova@yahoo.com

– 5-10 août 2012, Münster, 15e Congrès de l’IANLS. Contact : pade@hum.ku.dk

– 5-6 octobre 2012, Université de Montpellier 3, « L’écriture épique et ses modèles » [de l’épopée classique à la Renaissance]. Colloque organisé par Jean Meyers et Aline Estèves.

4 novembre 2011 : Journée d’études «George Buchanan : textes et traductions»

Journée d’étude du groupe Epistémè organisée par Armel Dubois-Nayt (Université Versailles – Saint-Quentin), Carine Ferradou (Université Paul Cézanne – Aix-Marseille III) et Line Cottegnies (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

Lieu : Salle 12, Institut du Monde Anglophone : 5 rue de l’Ecole de Médecine 75006 Paris

Pour télécharger le programme au format Word, cliquez sur le lien suivant :  Buchanan

 

Programme : Journée d’étude

 4 novembre 2011.

« George Buchanan : textes et traductions ».

Salle 12, Institut du Monde Anglophone

5 rue de l’Ecole de Médecine

75006 Paris

 

 

 

9h30 : accueil des participants.

 

9h45-10h15 : Carine Ferradou et Armel Dubois-Nayt, Introduction à la journée d’étude.

 

  1. « Les textes de circonstance ». Présidence de séance : Michel Magnien

 

10h15-10h45 : Roger P.H. Green, University of Glasgow, « Buchanan and his Psalms : translator / paraphraser / versifier / poet ? ».

 

10h45-11h15 : Nathalie Catellani-Dufrêne,  Université de Picardie-Jules Verne/IUFM d’Amiens : « La conception de la traduction chez Buchanan ».

 

11h15-11h45 : Philip Ford, University of Cambridge : « la traduction française du Pro lena ».

 

11h45-12h30 : Discussion.

 

Déjeuner.

 

  1. « Les traductions à but originellement didactiques ». Présidence de séance : Roger Green.

 

14h30-15h00 : Zoé Schweitzer, Université de Saint-Etienne : « Buchanan, helléniste et dramaturge, interprète d’Euripide ».

 

15h00- 15h30 : Martine Furno, University Stendhal, Grenoble III : « Interprete Georgio Buchanano Scoto: G. Buchanan et sa traduction latine des Rudimenta Grammatices de Linacre. »,

 

15h30-16h00 : Discussion.

 

            16h00-16h30: Pause Café

 

III. « La réception immédiate de Buchanan via les traductions vernaculaires ».

Présidence de séance : Tony Gheeraert.

 

16h30-17h00 : Carine Ferradou, Université Paul Cézanne : «Jephté, tragédie traduicte du latin de George Buchanan Escossois : Florent Chrestien traducteur, polémiste et poète».

 

 

17h00-17h30 : Armel Dubois-Nayt, Université de Versailles-Saint-Quentin : « Les traductions anglaises et écossaises de la detectio ».

 

17h30-18h00 : Philip Ford : Conclusion de la journée et discussion.

 

 

 

 

 

Journée d’étude du groupe Epistémè organisée par Armel Dubois-Nayt (Université Versailles – Saint-Quentin), Carine Ferradou (Université Paul Cézanne – Aix-Marseille III) et Line Cottegnies (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

 

Le colloque est soutenu par l’équipe d’accueil PRISMES (EA 4398) de l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3, l’Institut du Monde Anglophone, le Conseil scientifique de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et le GDRI CLARo (UMR 8163 : « Savoirs, Textes, Langage »), Université de Lille 3.

 

 

Séminaire et revue Epistémè :                                                              GDRI CLARo :

http://revue.etudes-episteme.org/                                                           Carnet du GDRI (http://claro.hypotheses.org/1)

Colloques 2009

Liste des colloques organisés à propos du latin médiéval et du néo-latin en 2009.

– 6-9 janvier 2009, Rome, Istituto Danese, Latin and the Vernaculars in Early Modern Europe (LINGLID) (M. Pade, univ. Aarhus, J.-L. Charlet)

– 8-9 janvier 2009, Tours, La ville en scène : représentations de l’espace urbain dans le théâtre français et européen aux XVIe et XVIIe siècles. Colloque international organisé par l’équipe Théâtre européen du C.E.S.R. (Pierre Pasquier) et le Center for Seventeenth-Century French Theatre (Jan Clarke, Henry Phillips).

– 8-10 janvier 2009, Louvain, International Congress Bartolomew of Messina and the Cultural Life at the Court of King Manfred of Sicily, Leuven, Institute for Medieval and Renaissance Studies.

– 17 janvier 2009, Paris Sorbonne, Amphithéâtre Guizot, Journées de l’Ecole Doctorale de Paris IV, « Les formes de transmission du savoir ».

– 5-7 février 2009, Nancy, Colloque international, «Expertus sum». L’expérience par les sens en philosophie naturelle médiévale, XIIe-XIVe siècles, Atelier Vincent de Beauvais – Université de Nancy 2.

– mars, Université de Besançon, Pline à la Renaissance : Transmission, réception et relecture d’un encyclopédiste antique.

– 5-6 mars 2009, Colloque international à l’Ecole pratique des Hautes Etudes et l’Université de Paris-Sorbonne, Hérodote à la Renaissance organisé par Susanna Longo (Université de Lyon III), en collaboration avec Laurence Boulègue (Université de Lille IIIIUF). Programme provisoire sur le site du Centre Guillaume Budé.

– 20-21 mars, Dijon : La Renaissance des genres. Pratiques et théories génériques entre Espagne et Italie du XVe au XVIIe siècle, Université de Bourgogne. Rens. Giuseppe Sangirardi et Paloma Bravo.

– 27-28 mars 2009, Colloque international, Ecole pratique des Hautes Etudes et Université de Paris-Sorbonne, Le mariage chez les juristes et les poètes à la Renaissance, organisé par P. Galand-Hallyn et G. Rossi.

– 30-31 mars, Paris, Passeurs de textes : imprimeurs et libraires à l’âge de l’Humanisme, colloque organisé par l’Ecole nationale des chartes, le CESR de Tours, la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque Sainte-Geneviève, contacts : Christine Bénévent, CESR, Annie Charon, Ecole des chartes ; Isabelle Diu, Ecole des chartes ; Magali Vène, Bibliothèque nationale de France.

– 3-4 avril 2009 : Journées d’études de l’Equipe Traditions romaines, La représentation des élites: aristocratie politique et aristocratie intellectuelle, Université de Paris-Sorbonne- EPHE.

– 15-16 avril 2009, Université de Cork (Irlande), Colloque International Latin and Vernacular in Renaissance Iberia IV : the influence of Christian Latin literature.

– mai, Genève : Calvin et son influence de 1509 à 2009, Université de Genève, Institut d’Histoire de la Réformation.

– 5 mai 2009, université de Dijon, Les genres littéraires dans la littérature néolatine. Journée d’étude organisée par Sylvie Laigneau.

– 7-8 mai 2009 : université de Varsovie : colloque sur la traduction (y compris du grec au latin) à l’époque humaniste (P. Solwa).

– 16 mai 2009, Paris Sorbonne, Amphithéâtre Guizot, Journées de l’Ecole Doctorale de Paris IV, Les Âges de la vie.

– 21-23 mai 2009, Université Laval, Québec, 9e Colloque « Jeunes chercheurs » du CIERL, Le cosmopolitisme : influences, voyages, échanges dans la république des lettres (XIV-XVIIes). Les propositions de communication (titre et résumé d’une demi-page, niveau d’études, ancrage institutionnel) devront être envoyées au comité avant le 20 février 2009.

– 28-30 mai 2009, The Sixteenth Century Studies Conference 2009, Hôtel Crowne Plaza, Genève. Contact : Jeffrey R. Watt.

– mai-juin 2009 : série de conférences d’Evrard Delbey, professeur à l’université de Nice, dans le cadre du séminaire de P. Galand-Hallyn, EPHE, vendredi de 12h à 14h, salle Delamarre, à la Sorbonne, 45-47 rue des Ecoles 75005 Paris, escalier E, 1er étage à droite sur le thème Beauté et laideur dans la littérature antique et humaniste (22 mai: Platon et Cicéron; 29 mai: Les poètes élégiaques; 5 juin: Apulée – Augustin; 12 juin: Ficin – Pontano; 19 juin: Agostino Nifo).

– 3-5 juin 2009, Colloque international, Paris/Rouen, Equipe de Recherche Interdisciplinaire sur les Aires Culturelles, Université de Haute Normandie, Le luxe et la cité : Penser, parler le luxe. Contacts : Marc Deramaix, Département de lettres classiques; Anne Vial-Logeay Département de lettres classiques.

– 4-5 juin 2009, Rome, Istituto Danese, colloque sur N. Perotti (M. Pade, univ. Aarhus, J.-L. Charlet).

– 26 Juin 2009, Paris, Formes dialoguées dans la littérature exemplaire du Moyen Âge, L’article fondamental de Peter von Moos sur le dialogue latin au Moyen Age (Annales ESC, 1989, vol. 44, p. 993-1028) a attiré l’attention sur l’importance de cette forme de discours, notamment dans les processus didactiques. L’équipe de recherche du GAHOM sur les exemplaires médiévaux souhaite reprendre cette enquête dans le cadre de la littérature exemplaire. Merci d’envoyer vos propositions d’interventions (même courtes ou sous forme de commentaire d’un document) au comité d’organisation de cette journée avant le 15 janvier 2009 à Pascal Collomb ou à Marie Anne Polo de Beaulieu (plus de détails sur le site Ménestrel).

– 28 juin-1er juillet : XXe seminario di alta cultura (L’epistolagrafia dal mondo antico al mondo umanistico), Genga (AN, Italie), F. Bertini, J.-L. Charlet (Istituto Internazionale Studi Piceni).

– 29 juin-3 juillet 2009, Tours, CESR, LIIe Congrès d’études humanistes, Psyché à la Renaissance.

– 1er-4 juillet : 30e Congresso internazionale di studi umanistici, Sassoferrato, AN, Italie (Istituto Internazionale Studi Piceni, J.-L. Charlet).

– 20-23 juillet 2009 : Mecenati, artisti e pubblico nel Rinascimento, Chianciano-Pienza (SI, Italie), Istituto Francesco Petrarca (L. Rotondi-Secchi Tarugi).

– 2-8 août 2009, Uppsala, 14e Congrès de la société internationale d’études néo-latines. Informations et résumés des conférences http://www.ianls.org/uppsala_2009_posters.htm .

– 7-10 septembre 2009, Barcelone, V Congreso Internacional de Latín Medieval Hispánico, Instituto de Estudios Medievales – Departamento de Ciencias de la Antigüedad y de la Edad Media – Universidad Autónoma de Barcelona, Departamento de Filologia Latina – Universidad de Barcelona.

– 1er-3 octobre 2009, université de Gênes, L’enciclopedismo dall’antichità al Rinascimento (S. Pittaluga, DARFICLET).

– 20 novembre 2009, Sydney Jones Library, University of Liverpool, Reading Anthologies in Sixteenth-Century France, org. Dr Sara Barker (Department of History, University of Lancaster) et Dr Pollie Bromilow (French Section, SOCLAS, University of Liverpool).

Colloques 2006

Liste des colloques organisés en 2006 à propos du latin médiéval et du néo-latin.

– 3 mars 2006, Bordeaux : Journée Lire Aristote au Moyen Âge et à la Renaissance : réception du Traité sur la génération et la corruption, Université de Bordeaux III, organisée par J. Ducos et V. Giacomotto-Charra.

– 27-29 mars 2006, Limoges : Colloque La traduction des Anciens en Europe du Quattrocento à la Révolution, Université de Limoges, organisé par C. Lechevalier et L. Pradelle.

– Mai 2006, Verona : Colloque “Il segretario è come un angelo”: trattati, raccolte, epistolari, vite paradigmatiche o come essere un buon segretario nel Rinascimento, organisé par le Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese.

– 27-29 mars 2006, Limoges : Traduire les Anciens (Grecs et Latins) en Europe du Quattrocento à la fin du 18e siècle :d’une renaissance à une révolution ?, Université de Limoges, org. C. Lechevalier (Université de Caen) et L. Pradelle (Université de Limoges).

– 6-13 août 2006, Budapest : Congrès International de l’IANLS : Varietas gentium- Communis Latinitas, org. Dr. Gyula Mayer et Prof. Dr. L. Szörényi.

– 4-8 septembre 2006, Oxford (Corpus Christi College): Colloque Erasmus and the Republic of Letters. Rens.: Stephen Ryle. Conference Announcement and Call for Papers: The conference will cover all aspects of Erasmus’ achievement and influence in the fields of education, literature, biblical studies, and theology. Keynote speakers include Lisa Jardine, J.K. McConica, Hilmar M. Pabel, Jane E. Phillips, Erika Rummel, and Mark Vessey. Proposals for papers of 20 or 30 minutes’ duration are invited. Abstracts of c.150 words should be sent by 31 December 2005.

– 22-23 sept. 2006, Paris (Paris IV-Sorbonne) : Colloque Le tyran et sa postérité. Rééflexions sur les figures du pouvoir absolu de l’Antiquité à la Renaissance, organisé par C. Lévy (U. de Paris IV, Equipe « Traditions romaines ») et L. Boulègue (U. de Lille 3, UMR « Savoirs, Textes, Langages »).
Présentation (résumé) : On aurait pu penser que les spécificités propres à la figure grecque du tyran la rendaient inexportable en milieu romain, la res publica ayant déjà son propre repoussoir, le rex. L’installation de la philosophie à Rome, la présence de penseurs comme Polybe ou Panétius allait, dès le second siècle av. J.C., avoir pour conséquence une osmose des catégories grecques et romaines du politique et une intellectualisation plus grande du mos maiorum. Cependant, c’est au Ier siècle av. J.C., et tout particulièrement avec Cicéron, que le tyran fait irruption dans la pensée politique romaine, comme moyen de penser une réalité dont le caractère chaotique apparaissait chaque jour avec plus d’évidence. Si César apparut à Cicéron comme l’incarnation romaine du tyran platonicien, l’habileté d’Auguste aboutit à l’apparition d’un Ianus bifrons, à la fois princeps héritier de l’idéal cicéronien, et tyran pour tous ceux qui vivaient dans la nostalgie de la res publica. La philosophie politique romaine à l’époque impériale se construira donc en fonction des multiples manières de penser la triade: république/prince/tyran. L’analyse diachronique des concepts de principat et de tyrannie, fondée sur l’étude de textes d’inspirations très diverses, devrait permettre une perception plus juste de la dette de Rome à l’égard de la pensée politique grecque et de l’apport spécifiquement romain à la pensée politique occidentale. Le débat sur les figures du prince et du tyran se poursuit dans les traités politiques des humanistes avec, souvent, un souci éthique très fort, du moins jusqu’au début du XVIe siècle. Ces écrits adoptent plusieurs formes et aussi se jouer des limites de tel ou tel genre, et les nombreux traités de cour, qui fleurissent au cours du XVIe siècle, peuvent être considérés comme de nouveaux types de traités politiques. Comment pose-t-on encore la question des trois grands types de régimes politiques et que devient la figure du tyran dans un contexte historique, politique et religieux radicalement différent de celui des sources antiques ?

– 22-23 septembre 2006, Perth : Colloque Humanism and Medicine in the Early Modern Era, Institute of Advanced Studies, University of Western Australia, Perth, oraganisé par Professor Yasmin Haskell and Dr Susan Broomhall.
Présentation : The symposium will explore the complex, and sometimes troubled, relationship between humanism and medicine from the fourteenth through eighteenth centuries. The father of humanism, Francesco Petrarca, famously attacked the medical profession in Against the Doctors (1352). Humanism spoke a new language theoretically a natural, classical Latin, as opposed to the ‘barbaric’ scholastic idiom of the philosophers and the Galenist gobbledygook of the doctors. But the cultures of humanism and medicine inevitably enriched one another: doctors and humanists shared a professional interest in the ancient texts (from Dioscorides to Lucretius), and a vested interest in preserving Latin as a professional argot. Humanism had its own healing pretensions through poetry and moral philosophy. In the sixteenth and seventeenth centuries, doctor and humanist sometimes co-existed in the same person such as Girolamo Fracastoro, Girolamo Cardano, Julius Caesar Scaliger, François Rabelais, and Pierre Petit.
Appel à communication: Papers (30 minutes) should consider various aspects of this road theme, including but not limited to the interface between learned and non-learned medicine, vernacular humanism and medicine, the evolution of the identity of the humanist physician over the early modern era, and the extent to which a consciousness of ‘two cultures’ prevailed in different local and institutional contexts. Please send a 300-word abstract before 1 December 2005 to the conference organisers.

– Sept.-oct. 2006 (proposition de date provisoire), Lyon : Colloque international Commencer et finir, La notion de début et de fin dans les littératures grecque, latine, byzantine et néolatine, organisé par le Centre d’Études et de Recherches sur l’Occident Romain (CEROR, EA 466) et le département de Lettres Classiques de l’Université Jean-Moulin-Lyon III. Organisateurs scientifiques : Christian Nicolas et Bruno Bureau.
Présentation : Prendre en compte la problématique du début et de la fin est une constante de la topique rhétorique : les noms pour désigner ces notions sont multiples, témoignant de la complexité du phénomène d’ouverture et de fermeture d’une oeuvre ou de ses parties. Commencer et finir peut en effet s’appliquer à une oeuvre, voire un ensemble d’oeuvres (recueil), une partie topique d’oeuvre (récit enchâssé, discours, digression, ekphrasis), voire une structure narratologique ou dramatique (notions d’exposition, de dénouement, d’exorde et péroraison etc.), impliquant parfois un débordement de la structure par la matière même de ce qui est dit (analepse, prolepse, dans le cas de prophéties, retours en arrière etc.). Où finit le début, où commence la fin devient alors une question pertinente. Se pose aussi la question de l’autonomie du texte par rapport à des éléments qui l’entourent : insertion de textes dans des recueils et notion même de début et fin de recueil, paratexte (préfaces et postfaces, dédicaces et texte d’envoi, prologues et épilogues) qui compliquent la perception des « vrais » débuts et fins du texte lui-même, quand ils ne l’occultent pas (présence d’un paratexte rapporté, par un éditeur ou un scribe par exemple).
Peut-on enfin retracer une histoire du début et de la fin en littérature de la Grèce archaïque à la Renaissance, quels sont le sens et la portée des évolutions en particulier sur la notion même de texte ou d’oeuvre (pensée du recueil, etc.…) ? La mise en perspective diachronique, comme le changement d’ère culturelle, peuvent conduire à retracer finalement quelques aspects d’une histoire du Texte.

– 23-25 nov. 2006, Clermont-Ferrand : Colloque international Présence du roman grec et latin, organisé par le Centre de recherches André Piganiol et le Centre de Recherches sur les Civilisations Antiques (CRCA) de l’Université de Clermont-Ferrand II. Rens.: Rémy Poignault.
Présentation : Les axes principaux proposés pour ce colloque sont les suivants, sans être exclusifs:
* les formes du genre : rapports avec la satire, l’épopée, le mime, la comédie, la tragédie, les récits de voyage, la fable milésienne, l’élégie érotique alexandrine, l’histoire, la rhétorique, la littérature orales.
* le monde du roman et sa topique
* la réception du roman grec et latin : sa transmission, sa redécouverte, traductions et éditions, son influence sur le roman byzantin, dans la littérature du Moyen Âge jusqu’à nos jours, mais aussi dans la musique, les arts figurés, le cinéma. Dans la tradition de pluridisciplinarité des travaux du Centre de recherches André Piganiol, on attend des contributions de spécialistes venant de différents horizons universitaires.

– 15-16 décembre 2006, Bruxelles (B) : Journées d’études sur les instruments de travail des humanistes Langue, livres, Livre, Musée de la Maison d’Erasme.