IIIe congrès de la SEMEN-L (Bordeaux, 11-13 octobre 2012) : appel à communication

La Société d’Études Médio- et Néo-Latines (SEMEN-L) organise les jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 octobre 2012, à l’université Michel de Montaigne Bordeaux 3, son sixième Congrès sur le thème : « Rhétorique, stylistique et poétique : entre théorie et pratique ».

 

Notre réflexion pourrait s’articuler, entre autres, autour des domaines suivants.

• La réception de la rhétorique antique

Du Moyen Âge au XVIe siècle, l’héritage de la rhétorique antique, d’abord essentiellement latin, cicéronien et horatien, mais tributaire d’une évidente dette envers la culture grecque, connaît une importante transformation avec la redécouverte progressive des rhétoriciens antiques, d’Aristote aux rhéteurs de la période impériale. Or, il paraît important d’analyser l’héritage, les mutations et le devenir de la rhétorique antique, afin de mettre en évidence les différents points théoriques dont la compréhension est pour nous problématique et dont nous ne percevons parfois pas l’intérêt. La tradition rhétorique est-elle en l’occurrence un boulet qu’il faut traîner ou un ferment dynamique ?

• Les artes

Entre la fin des XIe et XIVe siècles, apparaissent en Europe des traités spécialisés qui s’intéressent à l’enseignement de la grammatica et ont pour objet l’art d’écrire : les artes dictandi qui s’attachent à l’art d’écrire en prose (des lettres, mais aussi tout document juridique ou administratif) ou de composer un discours ; les artes poeticae, qui concernent la composition d’ouvrages fictionnels, versifiés ou non ; les artes praedicandi enfin, qui étudient l’art d’écrire et de prononcer un sermon, et dont le contenu évolue considérablement avec le temps. La longévité exceptionnelle de certains de ces traités médiévaux, jusqu’au XVIe siècle, attire l’attention : il s’agira de mettre à jour leur intérêt, autant que leur originalité intrinsèques.

• Études de cas : l’art et la manière

La rhétorique, au sens le plus large, est une ressource et un courant qui alimente nécessairement l’écriture poétique, que celle-ci soit ou non fictionnelle : elle influence la formation des écrivains, qu’ils se déterminent par rapport à cet héritage ou en opposition avec lui. Des études textuelles précises seront ainsi les bienvenues, afin de mettre en lumière des applications concrètes de la théorie rhétorique.

 

Chaque communication durera entre 20 et 25 minutes. La publication d’un ouvrage sera faite à partir de ces communications dans la revue Eidôlon (Presses universitaires de Bordeaux). Les chercheurs intéressés sont invités à proposer avant le 15 avril 2012 un titre et une douzaine de lignes de présentation (environ 1000 caractères) à Anne Bouscharain ou à Danièle James-Raoul :

Contacts :

Anne Bouscharain anne.bouscharain@gmail.com

Danièle James-Raoul daniele.james-raoul@wanadoo.fr

Colloques 2011-2012

– 27-28 octobre 2011, Université catholique de Louvain-la-Neuve, « Les Arts poétiques aux XVIe et XVIIe siècles ». Colloque organisé par Grégory Ems et Mathieu Minet.

– 3-4 novembre 2011, Université de Paris 3, « George Buchanan : textes et traductions ». Journée d’études organisée par Armel Dubois-Nayt et Karine Ferradou.

– 12 novembre 2011, à 14h30, Maison de la Recherche de Paris 3 (4, rue des Irlandais, Paris, 5e), Conférence de Max Engammare : Être à l’heure à Genève et à Rome au XVIe siècle.

– 24-25 novembre 2011, Université de Caen Basse-Normandie, Autour de l’hortus sanitatis : médecine et sciences naturelles au début du livre imprimé, org. Brigitte Gauvin et Catherine Jacquemard. Renseignements et contacts : brigitte.gauvin@unicaen.fr et catherine.jacquemart@unicaen.fr

– 1-2 décembre 2011, Tours, CESR, Salle du Conseil Municipal – Hôtel de Ville, 41200 Romorantin-Lanthenay, Colloque Louise de Savoie (1476 – 1531). Renseignements : pascal.brioist@free.fr ; laure.fagnart@ulg.ac.be ; cedric.michon@wanadoo.fr

– 8-10 décembre 2011, Université Paris-Sorbonne (Paris IV), « La Douceur dans la pensée moderne », XXXIIIe colloque de la S.I.R.I.R. Contact : florence.malhomme@paris-sorbonne.fr

– 12-14 décembre 2011, Université Paris-Sorbonne (Paris IV), « Pratiques latines de la dédicace : permanences et mutations, de l’Antiquité à la Renaissance ». Contact : jeanclaude.julhe@wanadoo.fr

– 15-17 mars 2012, Dijon, Colloque international «L’image de la ‘petite patrie » provinciale chez les écrivains de la Renaissance », organisée par Sylvie Laigneau-Fontaine. Contact : sylvie.laigneau-fontaine@sfr.fr

– 22-24 mars 2012, Washington D.C., Meeting annuel de la Renaissance society of America.

– 10-12 mai 2012, Colloque international : Tours 1500. Art et société à Tours au début de la Renaissance. Comité d’organisation : Florence Alazard, Pascal Brioist, Marion Boudon-MAchuel, Pascale Charron, David Fiala, David Rivaud, Alain Salamagne. Contact : marion.boudon-machuel@inha.fr et/ou pascale.charron@univ-tours.fr

– 12-13 mai 2012 – Craiova, Roumanie. La réception de l’Antiquité gréco-latine dans les cultures européennes. Sous le signe d’Hermès. Renseignements : studiiclasice.craiova@yahoo.com

– 5-10 août 2012, Münster, 15e Congrès de l’IANLS. Contact : pade@hum.ku.dk

– 5-6 octobre 2012, Université de Montpellier 3, « L’écriture épique et ses modèles » [de l’épopée classique à la Renaissance]. Colloque organisé par Jean Meyers et Aline Estèves.