Cours et séminaires 2009-2010

COURS ET SÉMINAIRES 2009-2010
Cours et séminaires en France
Université de Provence-Aix-Marseille I
Cours
— Jean-Louis Charlet, CM L3, semestre 1, vendredi 15h-18h (4 séances : 9, 23 et 30 octobre 2009, 20 novembre 2009), Jas, s. 9 : « Didactique et pédagogie du latin à l’époque humaniste, les
Colloquia ».
— Jean-Louis Charlet, CM L3, M1-M2, semestre 2, vendredi 14h-17h (4 séances), Jas, s. 7, « Initiation à la recherche » : « L’épopée latine tardive : Claudien , De bello getico ».
Séminaires
— Jean-Louis Charlet, M1-M2, semestres 1 et 2, « Métrique et stylistique des textes antiques et médiévaux » (12 h).
— Jean-Louis Charlet, M1-M2, semestres 1 et 2, vendredi 9h-12h ou lundi 9h-12h, en alternance dans le séminaire « Technique d’édition des textes anciens » : « Codicologie latine I-II-III » (6h
pour chaque niveau, Jas,) ; Pascal Boulhol : « Paléographie latine II » (6h, 2 séances, Jas, mercredi, 14h-17h, s. 9) ; Jean-Louis Charlet : « Critique textuelle » III (6h, 2 séances, Jas).
Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3
Cours
— Patrick Henriet, L3, semestre 1, jeudi 10h30-12h30, cours de latin médiéval.
Séminaire
— Danièle James-Raoul et Jean-René Valette, M2, semestre 1, mercredi 13h30-15h30, salle D 107 : « De la beauté aux XIIe-XIIIe siècles : questions d’esthétique médiévale ».
Université de Bourgogne-Dijon
Cours
— Sylvie Laigneau-Fontaine, L3, semestre 1, jeudi 10h-11 h, salle R 33 : « Images de César de l’Antiquité à la Renaissance »
— Sylvie Laigneau-Fontaine, L3, semestre 1, mardi 15h-16 h, salle R 33 : « La consolation de l’Antiquité à la Renaissance »
Séminaires
— Sylvie Laigneau-Fontaine, M1-M2, semestre 1, jeudi 8h-9h, salle 252 : « Autour des Adages d’Erasme ».
— Sylvie Laigneau-Fontaine, M1-M2, semestre 1, mercredi 16h-17h, salle 252 : « L’épigramme latine et néo-latine ».
Université Stendhal-Grenoble 3
Cours
À l’antenne de Valence (cours pour Lettres Modernes) :
— Martine Furno, option L2, semestre 1, lundi 17h-19h, salle 208 : « Histoire de l’enseignement et des premiers niveaux d’apprentissages, de l’antiquité aux collèges jésuites ».
— Martine Furno, option L2, semestre 2, lundi 17h-19h, salle à définir : « Le mythe de Didon, de Virgile à Berlioz (Antiquité, Moyen Âge, Renaissance et époque classique) ».
Séminaire
— Sophie Aubert, M1-M2, semestre 1, mardi 17h30-18h30, salle B 311, « Croisement et permanence de l’antique » : « Évolution du stoïcisme de l’Antiquité à la Renaissance ».
Université Charles de Gaulle-Lille 3
Cours
— Laurence Boulègue, L2 et L3, UE libre de littérature néo-latine, semestre 1, vendredi 13h30- 15h00 : « Le débat sur les genres de vie à la Renaissance : vies poétique, philosophique, politique ».
Séminaires
— Marc Baratin, M1-M2, semestre 1, jeudi 10h30-11h30 : « Textes techniques latins : les textes grammaticaux. Présentation des textes sur le langage à Rome, et parmi eux des textes
grammaticaux, puis traduction de passages des Institutions grammaticales de Priscien ».
— Laurence Boulègue en collaboration avec Jacqueline Fabre-Serris, M1-M2, semestre 1, jeudi 11h30-12h30 : « Couples mythiques de l’Antiquité à l’époque moderne : réflexion sur la constitution et la permanence d’un lien ».
Université de Limoges
Cours
— Laurence Pradelle, M1, semestre 1 : « Initiation à l’art et à la littérature de la Renaissance italienne dans leur relation avec la culture gréco-latine antique ».
Université Paul Verlaine-Metz
Séminaire
— Jean-Frédéric Chevalier, M2, semestre 1, 12h : « Littérature néo-latine et spiritualité ». Université de Paris-Sorbonne (Paris I)
Séminaire
— Monique Goullet, Stéphane Gioanni, Benoît Grévin, semestres 1 et 2, vendredi 13h-15h, Sorbonne, salle Perroy : « La rhétorique politique du dictamen au bas Moyen Âge : édition, traduction et commentaire historique d’une anthologie de lettres de propagande et manifestes politiques du XIIIe-XIVe siècle (Empire-Sicile, papauté, France, Angleterre, communes italiennes)
Le temps des imitations ».
Université de Paris-Sorbonne (Paris IV)
Cours
— Anne Dupuis-Raffarin, TD L3, semestre 1, mardi 9h-10h, s. 659, « Initiation à la culture et à la littérature latines de la Renaissance (XVe-XVIe siècles) » : « La pédagogie humaniste (traités humanistes sur l’éducation) ».
— Émilie Séris, CM L2, semestre 1, « Initiation à la littérature de la Renaissance sur textes traduits » : « Représentations du poète à la Renaissance ».
— Hélène Casanova-Robin, CM L3, semestres 1 et 2, « Initiation à la culture et à la littérature latines de la Renaissance (XVe-XVIe siècles), jeudi, 10h-11h, s. 658 : semestre 1, « Usages de la mythologie à la Renaissance » ; semestre 2, « L’expression du sentiment amoureux dans la poésie latine des XVe et XVIe siècles ».
— X, CM L2, semestre 2, « Initiation à la littérature de la Renaissance sur textes traduits » : « La redécouverte de Rome par les humanistes des XVe et XVIe siècles ».
— Mélanie Bost-Fievet, TD L2, semestre 2, mardi 14h-15h, « Initiation à la littérature de la Renaissance sur textes traduits » : « Les voyages des humanistes ».
— Émilie Séris, TD L3, semestre 2, vendredi 13h-14h, A. Le Verrier, « Initiation à la culture et à la civilisation latines de la Renaissance (XVe-XVIe siècles) » : « L’Erotopaegnion de Jérôme Angeriano (1512) ».
Séminaires
— Vincent Zarini, M1-M2, semestres 1 et 2, jeudi 16h30-18h30, Maison de la Recherche : « Culture antique et culture chrétienne chez Ennode de Pavie ».
— Hélène Casanova-Robin, M1-M2, semestres 1 et 2, jeudi 14h-16h, Maison de la Recherche : «La tradition de la poésie bucolique latine du Moyen Âge (Dante) à la Renaissance »
Université de Toulouse II-Le Mirail
Séminaires
— Anne-Hélène Klinger, M1, semestre 1, jeudi 8h30-10h30 : « Littérature latine de l’Europe humaniste (XIVe-XVIe siècles) : mythes, représentations figurées, images ». École Nationale des Chartes
Cours et séminaires
— Marc Smith, semestre 2, mardi 14h30-15h30, Grande Salle, « Paléographie latine » : « Initiation à la paléographie latine. Documents et livres latins du Moyen Âge. Approche chronologique, IXe-XVe siècle ».
— Marc Smith, semestre 1, mardi 14h00-15h00, Grande Salle, « Paléographie latine » : « Paléographie latine approfondie (1) : livres et actes, IVe-XIIe siècle ».
— Marc Smith, semestre 1, mardi 12h-13h, Grande Salle, « Paléographie latine » : « Paléographie latine approfondie : documents du XIIIe siècle. Approche chronologique par types de documents ».
— Marc Smith, semestre 2, mardi 11h15-12h15, Grande Salle, « Paléographie latine » :« Paléographie latine approfondie : écritures scolastiques (2) – Lecture de textes spécialisés (philosophie, théologie, etc.), XIIe-XVe siècle ».
— Marc Smith, semestre 2, mardi 13h15-14h15, Grande Salle, « Paléographie latine » : « Paléographie latine approfondie : documents des XIVe-XVIe s. Approche chronologique et par types de documents, centrée sur les écritures cursives ».
— Bruno Bon, semestre 1, mercredi 9h30-11h30, Centre Albert Châtelet, Giry, « Latin médiéval » : « Le latin des documents de la pratique : initiation ».
— Jérôme Belmon, Bruno Bon, Olivier Guyotjeannin, semestre 1, mercredi 11h30-12h30, Centre Albert Châtelet, Giry, « Latin médiéval » : « Le latin des documents de la pratique :
approfondissement ».
— Pascale Bourgain, semestre 2, mardi 9h-10h, Grande Salle, « Latin médiéval » : « Le latin des textes littéraires ».
— Pascale Bourgain, semestre 1, mercredi 10h30-11h30, Grande Salle, « Latin médiéval » : « Le latin des textes littéraires : approche culturelle ».
— Pascale Bourgain, semestre 1, mercredi 9h-10h, Centre Albert Châtelet, Delisle : « Histoire des textes littéraires du Moyen Âge. Histoire des sources littéraires médiévales ».
— Pascale Bourgain, semestre 2, mercredi 10h-11h, Centre Albert Châtelet, Delisle : « L’édition des textes, du Moyen Âge à l’époque modernes. L’édition des textes littéraires latins (et latin médiéval)
».
École Normale Supérieure de Paris
Cours
— Cécile Lanéry et Pierre Petitmengin, semestres 1 et 2, mardi 17h30-19h30, salle de séminaire du Centre d’études anciennes : « Lecture et critique des manuscrits latins ».
— Jean-Christophe Jolivet et Étienne Wolff, horaires à préciser : « Sidoine Apollinaire, Poèmes : Panégyriques (CUF), tome I, Carmina I-VIII ».
— Isabelle Pantin, semestre 1, 2h par quinzaine : cours de néo-latin.
— Michel Magnien, semestre 2, 2h par quinzaine : cours de néo-latin.
Séminaires
— Sylvia Estienne (en S1) et Mathilde Mahé-Simon (en S2), semestres 1 et 2, samedi 10h-12h30, une fois par mois, salle de séminaire du CEA : « Virgile commenté par Servius : aspects littéraires et religieux »
École Pratique des Hautes Études, Sciences historiques, philologiques et religieuses (section IV)
Séminaires
En Sorbonne, l’entrée à l’EPHE se fait par le 17, rue de la Sorbonne, escalier E, 1er étage.
— Nicole Bériou, semestres 1 et 2, mardi, 9h-11h, Sorbonne, salle Corbin : « Exégèse et prédication dans le Moyen Âge chrétien occidental. Parole, Écriture et réforme de l’Église (XIIe-XIIIe siècles)».
— Marc Deramaix, semestres 1 et 2, les 1er, 3e et 5e vendredis du mois (6 et 20 novembre 2009, 4 et 18 décembre 2009, 15 et 29 janvier 2010, 5 février 2010, 19 mars 2010, 28 mai 2010, 4 et 18 juin 2010), 12h à 14h, Sorbonne, salle Delamarre : « Langue et littérature néo-latines. Théories poétiques de la Renaissance italienne ».
1. « Édition, traduction et commentaire de l’Actius (Naples, 1507) de Giovanni Pontano (1429-1503) » (commentaire de la partie I De numeris poeticis, suite, consacrée à l’examen des moyens
propres à la musique verbale chez Virgile).
2. « Autour de l’Actius : sources, contexte, réception » (sur la tradition gréco-latine de la compositio uerborum, de Cicéron et Denys d’Halicarnasse à Georges de Trébizonde et Pontano).
— Perrine Galand, semestres 1 et 2, mercredi 12h-14h et 16h-18h (18 novembre 2009, 2 et 16 décembre, 6 et 20 janvier 2010, 3 février, 10 et 24 mars, 7 avril, 12 et 26 mai, 9 juin), Sorbonne,
salle Delamarre : « Langue et littérature néo-latines ».
1. « Théories et pratiques poétiques de l’humanisme (XVIe siècle) », en collaboration avec John Nassichuk (professeur à l’Université de Western Ontario, Canada) : « La poésie (latine et française) des Parlementaires, dans la seconde moitié du XVIe siècle en France (le statut de leur activité poétique; une tradition érasmienne tardive ; la question du bilinguisme) ». John Nassichuk : « Les Poemata (Caen, 1600) de l’humaniste Jean Rouxel de Breteuil, professeur de droit et de rhétorique à l’Université de Caen sous Charles IX et Henri III ».
2. Édition, traduction et commentaire de textes humanistes : Édition du Sylvarum liber primus de Guillaume de Calvimont (Paris, Denis du Pré, 1571), avocat au Parlement de Paris et cousin
d’Étienne de La Boétie (suite) ».
— Jean-Marc Mandosio, semestres 1 et 2 : « Latin technique du XIIe au XVIIIe siècle ».
1. Jeudi 18h-20h, salle d’Histoire : « Jacques Lefèvre d’Étaples, De magia naturali (1493-1495) : textes alchimiques médiévaux ».
2. En collaboration avec Marie-Dominique Couzinet (Université de Paris I), les 2e et 4e vendredis du mois, 15h-17h, salle d’Histoire : « Le commentaire de Jean Péna (1555) sur le De natura deorum de Cicéron ».
— Jean-Marc Mandosio, semestres 1 et 2 : « Latin médiéval ».
— Joëlle Ducos, semestres 1 et 2, jeudi 14h-16h, salle Delamarre : « Culture savante et vulgarisation dans la France médiévale ».
1. « Les traductions vernaculaires de l’Epitoma rei militaris de Végèce (XIIIe-XIVe siècles) ».
2. « Modèles textuels et vulgarisation : le Rosarius ».
— Irène Rosier-Catach, semestres 1 et 2, mardi 9h-11h, salle Mauss: « Arts du langage et théologie au Moyen Âge ».
1. « Logique et sémantique à l’époque d’Abélard ».
2. « Langage et politique chez Dante », avec la collaboration de Martin Rueff et de Nicole Bériou.
— Anne-Marie Turcan-Verkerk, semestres 1 et 2, mardi 14h30-16h30, IRHT, salle Jeanne Vielliard : « Langue et littérature latines du Moyen Âge »
1. « L’enseignement de Bernard de Bologne sur le vers et la prose (1140-1150) ».
2. « Catalogues de bibliothèques et listes de livres du Moyen Âge ». Institut de recherche et d’étude des textes
Séminaires
— Dominique Poirel, du 7 au 11 décembre 2009, Centre Félix-Grat : « Initiation à l’édition critique : édition collective d’un texte latin du Moyen Âge, le Commentaire d’Adam de Buckfield
(m. av. 1294) sur le De differentia animae et spiritus de Costa ben Luca (m. 912) ».
— Claire Maître, semestres 1 et 2, vendredi 16 octobre 2009 puis un jeudi par mois, 16h-18h (19 novembre, 10 décembre 2009, 7 janvier, 11 mars, 1 avril, 29 avril et 27 mai 2010), Bibliothèque
Mazarine : « Les lectures et les répons de l’office nocturne à l’époque médiévale ».
— Jean-François Maillard, Jean Céard et Catherine Magnien, semestres 1 et 2, un vendredi par mois 16h-19h (6 séances), Centre Félix-Grat : « Humanisme : commenter à la Renaissance ». Cours et séminaires à l’étranger Allemagne, Université de Trèves
Séminaire
— Luc Deitz, Fachbereich Alterumswissenschaften – Département de lettres classiques, semestre d’été 2010 : « Lateinische Liebes- (und erotische) Dichtung der Renaissance ».
Belgique, Université catholique de Louvain-la-Neuve
Cours
— Paul Deproost, Second cycle, semestres 1 et 2, vendredi 16h-17h : « Auteurs latins de l’Antiquité tardive ».
— Baudoin Van de Abeele, Second cycle, semestres 1 et 2, lundi 9h30-10h30 : « Paléographie latine ».
Belgique, Université de Gand
Cours
— Marc van Uytfanghe, Master de latin, cours de Littérature latine postclassique. Royaume-Uni, Université de Cambridge, Clare College
Cours
— Philip Ford and others, Undergraduate course, jeudi 17h30, Godwin Room, D staircase, Old Court : « Seminar programme : Michaelmas Term 2009 », dont on trouvera les détails sur le site de
la Faculté (nombreux outils en ligne. [http://www.mml.cam.ac.uk/other/courses/ugrad/neo_latin.html].
— Philip Ford : « Neo-Latin papers ».
1. « Introduction to Neo-Latin Literature 1350-1700 ».
2. « A special subject in Neo-Latin Literature : Marullus, Poliziano, Bèze, Buchanan ».
Il existe également une option de maîtrise, « European Literature », sur l’histoire du livre, qui traite de néo-latin. Suisse, Université de Genève
Cours
— Géraldine Châtelain, TP Baccalauréat, semestres 1 et 2, vendredi 14h-16h, A303, « Lecture commentée de textes latins médiévaux » : « Lecture de textes ».
— Luca Barbieri, Yasmina Foehr-Janssen, Jean-Yves Tilliette, Baccalauréat, semestres 1 et 2, jeudi 14h-16h, salle A113, « Introduction aux études de littérature médiévale » : « Histoire littéraire du Moyen Âge latin, français et provençal ».
Séminaires
— Jean-Yves Tilliette, Baccalauréat et Maîtrise, semestre 1, mercredi 15h-17h, Lausanne, « Littératures du Moyen Âge » : « La culture littéraire à la cour du roi Robert d’Anjou : autour de
l’oeuvre latine de Boccace ».
— Jean-Yves Tilliette, Maîtrise, semestre 1, mercredi 16h-18h, salle B110, « Lecture commentée de textes latins médiévaux » : « Le Chansonnier de Cambridge, premier recueil lyrique du Moyen Âge».
— Jean-Yves Tilliette, Baccalauréat et Maîtrise, semestre 1, jeudi 10h-12h, salle A208, « Histoire culturelle de l’Europe médiévale » : « Poétique du nonsense dans la littérature latine du Moyen Âge
».
— Géraldine Châtelain, Baccalauréat et Maîtrise, semestre 2, mercredi 16h-18h, salle B110, « Lecture commentée de textes latins médiévaux » : « Un aspect de l’oeuvre de Pierre de Blois : le
portrait de l’homme en lettres ».

Colloques 2006

Liste des colloques organisés en 2006 à propos du latin médiéval et du néo-latin.

– 3 mars 2006, Bordeaux : Journée Lire Aristote au Moyen Âge et à la Renaissance : réception du Traité sur la génération et la corruption, Université de Bordeaux III, organisée par J. Ducos et V. Giacomotto-Charra.

– 27-29 mars 2006, Limoges : Colloque La traduction des Anciens en Europe du Quattrocento à la Révolution, Université de Limoges, organisé par C. Lechevalier et L. Pradelle.

– Mai 2006, Verona : Colloque “Il segretario è come un angelo”: trattati, raccolte, epistolari, vite paradigmatiche o come essere un buon segretario nel Rinascimento, organisé par le Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese.

– 27-29 mars 2006, Limoges : Traduire les Anciens (Grecs et Latins) en Europe du Quattrocento à la fin du 18e siècle :d’une renaissance à une révolution ?, Université de Limoges, org. C. Lechevalier (Université de Caen) et L. Pradelle (Université de Limoges).

– 6-13 août 2006, Budapest : Congrès International de l’IANLS : Varietas gentium- Communis Latinitas, org. Dr. Gyula Mayer et Prof. Dr. L. Szörényi.

– 4-8 septembre 2006, Oxford (Corpus Christi College): Colloque Erasmus and the Republic of Letters. Rens.: Stephen Ryle. Conference Announcement and Call for Papers: The conference will cover all aspects of Erasmus’ achievement and influence in the fields of education, literature, biblical studies, and theology. Keynote speakers include Lisa Jardine, J.K. McConica, Hilmar M. Pabel, Jane E. Phillips, Erika Rummel, and Mark Vessey. Proposals for papers of 20 or 30 minutes’ duration are invited. Abstracts of c.150 words should be sent by 31 December 2005.

– 22-23 sept. 2006, Paris (Paris IV-Sorbonne) : Colloque Le tyran et sa postérité. Rééflexions sur les figures du pouvoir absolu de l’Antiquité à la Renaissance, organisé par C. Lévy (U. de Paris IV, Equipe « Traditions romaines ») et L. Boulègue (U. de Lille 3, UMR « Savoirs, Textes, Langages »).
Présentation (résumé) : On aurait pu penser que les spécificités propres à la figure grecque du tyran la rendaient inexportable en milieu romain, la res publica ayant déjà son propre repoussoir, le rex. L’installation de la philosophie à Rome, la présence de penseurs comme Polybe ou Panétius allait, dès le second siècle av. J.C., avoir pour conséquence une osmose des catégories grecques et romaines du politique et une intellectualisation plus grande du mos maiorum. Cependant, c’est au Ier siècle av. J.C., et tout particulièrement avec Cicéron, que le tyran fait irruption dans la pensée politique romaine, comme moyen de penser une réalité dont le caractère chaotique apparaissait chaque jour avec plus d’évidence. Si César apparut à Cicéron comme l’incarnation romaine du tyran platonicien, l’habileté d’Auguste aboutit à l’apparition d’un Ianus bifrons, à la fois princeps héritier de l’idéal cicéronien, et tyran pour tous ceux qui vivaient dans la nostalgie de la res publica. La philosophie politique romaine à l’époque impériale se construira donc en fonction des multiples manières de penser la triade: république/prince/tyran. L’analyse diachronique des concepts de principat et de tyrannie, fondée sur l’étude de textes d’inspirations très diverses, devrait permettre une perception plus juste de la dette de Rome à l’égard de la pensée politique grecque et de l’apport spécifiquement romain à la pensée politique occidentale. Le débat sur les figures du prince et du tyran se poursuit dans les traités politiques des humanistes avec, souvent, un souci éthique très fort, du moins jusqu’au début du XVIe siècle. Ces écrits adoptent plusieurs formes et aussi se jouer des limites de tel ou tel genre, et les nombreux traités de cour, qui fleurissent au cours du XVIe siècle, peuvent être considérés comme de nouveaux types de traités politiques. Comment pose-t-on encore la question des trois grands types de régimes politiques et que devient la figure du tyran dans un contexte historique, politique et religieux radicalement différent de celui des sources antiques ?

– 22-23 septembre 2006, Perth : Colloque Humanism and Medicine in the Early Modern Era, Institute of Advanced Studies, University of Western Australia, Perth, oraganisé par Professor Yasmin Haskell and Dr Susan Broomhall.
Présentation : The symposium will explore the complex, and sometimes troubled, relationship between humanism and medicine from the fourteenth through eighteenth centuries. The father of humanism, Francesco Petrarca, famously attacked the medical profession in Against the Doctors (1352). Humanism spoke a new language theoretically a natural, classical Latin, as opposed to the ‘barbaric’ scholastic idiom of the philosophers and the Galenist gobbledygook of the doctors. But the cultures of humanism and medicine inevitably enriched one another: doctors and humanists shared a professional interest in the ancient texts (from Dioscorides to Lucretius), and a vested interest in preserving Latin as a professional argot. Humanism had its own healing pretensions through poetry and moral philosophy. In the sixteenth and seventeenth centuries, doctor and humanist sometimes co-existed in the same person such as Girolamo Fracastoro, Girolamo Cardano, Julius Caesar Scaliger, François Rabelais, and Pierre Petit.
Appel à communication: Papers (30 minutes) should consider various aspects of this road theme, including but not limited to the interface between learned and non-learned medicine, vernacular humanism and medicine, the evolution of the identity of the humanist physician over the early modern era, and the extent to which a consciousness of ‘two cultures’ prevailed in different local and institutional contexts. Please send a 300-word abstract before 1 December 2005 to the conference organisers.

– Sept.-oct. 2006 (proposition de date provisoire), Lyon : Colloque international Commencer et finir, La notion de début et de fin dans les littératures grecque, latine, byzantine et néolatine, organisé par le Centre d’Études et de Recherches sur l’Occident Romain (CEROR, EA 466) et le département de Lettres Classiques de l’Université Jean-Moulin-Lyon III. Organisateurs scientifiques : Christian Nicolas et Bruno Bureau.
Présentation : Prendre en compte la problématique du début et de la fin est une constante de la topique rhétorique : les noms pour désigner ces notions sont multiples, témoignant de la complexité du phénomène d’ouverture et de fermeture d’une oeuvre ou de ses parties. Commencer et finir peut en effet s’appliquer à une oeuvre, voire un ensemble d’oeuvres (recueil), une partie topique d’oeuvre (récit enchâssé, discours, digression, ekphrasis), voire une structure narratologique ou dramatique (notions d’exposition, de dénouement, d’exorde et péroraison etc.), impliquant parfois un débordement de la structure par la matière même de ce qui est dit (analepse, prolepse, dans le cas de prophéties, retours en arrière etc.). Où finit le début, où commence la fin devient alors une question pertinente. Se pose aussi la question de l’autonomie du texte par rapport à des éléments qui l’entourent : insertion de textes dans des recueils et notion même de début et fin de recueil, paratexte (préfaces et postfaces, dédicaces et texte d’envoi, prologues et épilogues) qui compliquent la perception des « vrais » débuts et fins du texte lui-même, quand ils ne l’occultent pas (présence d’un paratexte rapporté, par un éditeur ou un scribe par exemple).
Peut-on enfin retracer une histoire du début et de la fin en littérature de la Grèce archaïque à la Renaissance, quels sont le sens et la portée des évolutions en particulier sur la notion même de texte ou d’oeuvre (pensée du recueil, etc.…) ? La mise en perspective diachronique, comme le changement d’ère culturelle, peuvent conduire à retracer finalement quelques aspects d’une histoire du Texte.

– 23-25 nov. 2006, Clermont-Ferrand : Colloque international Présence du roman grec et latin, organisé par le Centre de recherches André Piganiol et le Centre de Recherches sur les Civilisations Antiques (CRCA) de l’Université de Clermont-Ferrand II. Rens.: Rémy Poignault.
Présentation : Les axes principaux proposés pour ce colloque sont les suivants, sans être exclusifs:
* les formes du genre : rapports avec la satire, l’épopée, le mime, la comédie, la tragédie, les récits de voyage, la fable milésienne, l’élégie érotique alexandrine, l’histoire, la rhétorique, la littérature orales.
* le monde du roman et sa topique
* la réception du roman grec et latin : sa transmission, sa redécouverte, traductions et éditions, son influence sur le roman byzantin, dans la littérature du Moyen Âge jusqu’à nos jours, mais aussi dans la musique, les arts figurés, le cinéma. Dans la tradition de pluridisciplinarité des travaux du Centre de recherches André Piganiol, on attend des contributions de spécialistes venant de différents horizons universitaires.

– 15-16 décembre 2006, Bruxelles (B) : Journées d’études sur les instruments de travail des humanistes Langue, livres, Livre, Musée de la Maison d’Erasme.

Colloques 2005

Liste des colloques organisés à propos du latin médiéval et du néo-latin en 2005.

– 19 Février 2005, Paris : La lettre comme miroir de l’amitié dans l’Antiquité, au Moyen-Âge et à la Renaissance, Journée d’études n°1 organisée par l’Equipe « Traditions romaines », resp. P. Galandhallyn et C. Lévy.

– 12 mars 2005, Paris : Le fondement de la « société des amis » dans l’Antiquité et à la Renaissance : savoir et plaisir, Journée d’études n°2 organisée par l’Equipe « Traditions romaines », resp. P. Galand-hallyn et C. Lévy.

– 25-26 mars 2005, Paris : Certitude et incertitude à la Renaissance, Sorbonne, org. Marie-Thérèse Jones-Davies, appel à communication / rens. : M.-Th. Jones-Davies.

– 6-7 avril 2005, Florence : I conti con Petrarca, voir le site: http://www.unifi.it/eventi/franciscus/index.htm .

– 12-14 avril 2005, Clermont-Ferrand : Les mythes classiques dans la littérature néo-latine, colloque de la S.F.E.N.L., en hommage à M. et Mme Guy et Geneviève Demerson. Il reste possible de proposer un sujet touchant au thème de ses propres recherches. Titres des communications à envoyer avant le 1er décembre 2004.

– 15 avril 2005 (9h-17h30), Paris : Journée d’études Éléments naturels, paysage et subjectivité dans le monde hispanique de la première modernité, École Nationale des Chartes (Grande Salle), org. Dominique de Courcelles, Centre National de la Recherche Scientifique (UMR 5037- CERPHI)- Collège International de Philosophie.

– 14 mai 2005, Paris : L’amicitia dans l’Antiquité et à la Renaissance: codes sociaux et politiques, Journée d’études n°3 organisée par l’Equipe « Traditions romaines », resp. P. Galand-hallyn et C. Lévy.

– 20-21 mai 2005, Tours : Humanisme et évangélisme entre Réforme et Contre- Réforme: Antonio Brucioli, CESR, org. E. Boillet, Rens. : http://www.cesr.univ-tours.fr .

– 26-28 mai 2005, Tours : Vie philosophique et Vies de philosophes, CESR, org. B. Clément et C. Trottmann, Rens. : http://www.cesr.univ-tours.fr .

– 10-11 juin 2005, Saluzzo (I) : Griselda : un mito per l’Europa, Castello della Manta.

– 11 juin 2005, Paris : Théories humanistes sur le lyrisme : lectures françaises et latines d’Horace à la Renaissance, Journée d’études n°4, organisée par le Centre Politien, l’équipe « Traditions romaines » de Paris IV et l’équipe « Traditions Antiques et Modernités » (TAM) de Paris VII.

– 18 juin 2005, Paris : Autour du De amicitia de Cicéron, journée d’études n°5, organisée par le Centre Pierre Boyancé (Equipe « Traditions romaines » de Paris IV).

– 24-25 juin 2005, Lyon : La dénomination des savoirs en français préclassique (1500-1650), CELL ISH, U. de Lyon II, resp. Marthe Paquant, Volker Mecking, Philippe Selosse.

– 26-29 juin 2005, Genga (I) : XVIe Seminario di alta cultura La Georgica dall’antichità all’umanesimo.

– 27 juin-1er juillet 2005, Tours : XLVIIIe Colloque International d’Etudes Humanistes Les machines à la Renaissance, CESR, org. P. Brioist.

– 29 juin-2 juillet 2005, Fabriano-Sassoferrato (I), XXVIe Congresso internazionale di studi umanistici (con la celebrazione del centenario di Gentile da Fabriano), rens. : J.-L. Charlet.

– 18-21 juillet 2005, Chianciano-Pienza : colloque sur Enea Silvio Piccolomini, Pio II umanista europeo, Istituto di Studi Umanistici Francesco Petrarca. Org. Luisa Secchi Tarugi.
– 31 août – 4 septembre 2005, Debrecen (Hongrie) : Hercules neolatinus : compita culturarum humanitatumque in mundo neolatino.

– 8, 9 et 10 Septembre 2005 (dates prévues), Lyon : L’énigmatique à la Renaissance: formes, significations, esthétique, colloque organisé par l’Association Renaissance, Humanisme, Réforme (RHR). Esquisse de la problématique : Il paraît souhaitable d’ouvrir un champ d’investigations très large, et surtout étranger aux démarcations traditionnelles entre disciplines (car la question a trait à la philosophie et à l’exégèse aussi bien qu’à la littérature et aux arts, aux savoirs et langages ésotériques aussi bien qu’aux jeux de société) mais selon une visée assez précise pour que l’objet ne devienne pas protéiforme et finalement trop flou pour donner lieu à une véritable recherche.
A cette fin, il est proposé que, par convention, le colloque ait trait non pas à ce qui est énigmatique (car tout, ou presque, peut être considéré comme tel), mais à ce qui est donné pour énigmatique dans les oeuvres littéraires, picturales, plastiques, philosophiques, théologiques ou scientifiques de la Renaissance, et dans les pratiques culturelles qui s’y rapportent. A quoi pourrait être ajouté ce qui a été notoirement tenu pour tel par le public de la même époque (du milieu du XVe au début du XVIIe siècle) dans les oeuvres qui lui étaient alors présentées.

– 9-11 septembre 2005, Cambridge : Annual Symposium of the Cambridge Society for Neo-Latin Studies: Pastoral in the novel, theatre, commentary, pedagogy, poetry, translation, court entertainments, Clare College, org. The Cambridge Society for Neo-Latin Studies.

– 23 septembre 2005, Tours : Voir et expliquer les machines à la Renaissance, CESR, org. J. Vons, Rens.: http://www.cesr.univ-tours.fr .

– 21-23 septembre 2005, Metz : Le registre sapiential, colloque international, Université de Metz., org. Jean-François P. Bonnot, Sylvie Freyermuth.

– 18 oct. 2005, Verona (Palazzo Giuliari) : Journée François Secret – Les Muses secrètes: Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance, organisé par le Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese.

– 3-4 nov. 2005, Paris (Paris XII et ENS-Ulm) : deux journées d’études sur La figure de Médée de l’antiquité à l’époque moderne, organisées par C. Guérin, B. Cuny et A. Berra. La première journée aura lieu le 3 novembre à Paris XII, la seconde le 4 à l’ENS, rue d’Ulm. Rens.: http://www.eleves.ens.fr/home/chguerin/medee.html .

– 17-18 nov. 2005, Nantes (salle du Pôle étudiant de la Faculté des Lettres): Colloque La pensée scientifique de Gerolamo Cardano, Université de Nantes (Equipe « Modernité de l’Antique » ; UFR Lettres et langages ; Département de Lettres anciennes), organisé par Jean-Yves Boriaud.

– 30 novembre-3 décembre 2005, Gand : Quintilien, antique et moderne, Université de Gand, org. E. Bury, P. Galand-Hallyn, F. Goyet, F. Hallyn, C. Lévy.

– 24-26 novembre 2005, Nancy : Mémoire-Récit-Histoire dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles, Université de Nancy 2 (Equipe Romania), org. M. Miranda et M. Sol Ortola.

– 2-3 décembre 2005, Paris : Colloque Entre Moyen Âge et Renaissance, Regards croisés sur Jules César, Université de Paris VII (Equipe Traditions Antiques et Modernités), org. B. Méniel et B. Ribémont.