Journées d’étude « Léonard de Vinci », Paris, 4-5 avril

La recherche actuelle sur les sources de l’œuvre de Léonard de Vinci, l’analyse de son style littéraire et la fortune de ses écrits confère un intérêt grandissant à son vocabulaire technique (mécanique, optique et anatomique). Dans cette perspective, l’étude fine du lexique de la peinture ouvre des pistes innovantes sur les outils de travail de Léonard dans son atelier où se rencontrent et fusionnent écriture, technique, expériences et création figurative. Le glossaire pictural constitue ainsi le fil rouge reliant les sources écrites de Léonard (la « bibliothèque » perdue de l’écrivain), à ses propres réflexions et à leur mise en œuvre ; il est aussi un fil conducteur permettant d’éclairer la réception et la fortune des écrits de l’artiste dans les traités d’art successifs. La période considérée s’étendra du XIVe siècle au début du XVIIe siècle selon une approche interdisciplinaire associant historiens (de la littérature, de la langue et des arts) et spécialistes de la conservation de l’œuvre figurative de l’artiste ; les documents seront abordés dans leurs contextes culturel, social et artistique de production. Ces Journées d’étude parisiennes seront suivies d’un Colloque international consacré aux textes sur la peinture, intitulé : Leonardo da Vinci e gli scritti di pittura in Europa : fonti e ricezione qui aura lieu à l’Université de Turin du 27 au 29 novembre 2019.

Cliquez sur l'image pour télécharger le programme.

JEUDI 4 AVRIL 2019

MAISON DE L’ITALIE

 

Session 1 : « Léonard et la peinture : mots, matériaux et techniques »

Présidence de M. Carlo Vecce, professeur à l’Università di Napoli l’Orientale, membre de la Commissione Vinciana

 

9h30  : Introduction par M. Carlo Vecce, professeur à l’Università di Napoli l’Orientale,

membre de la Commissione Vinciana

10h-10h30 : Mme Angela Cerasuolo, restauratrice-conservatrice au Museo e Real Bosco di

Capodimonte (Naples) : Su alcuni termini di Leonardo per materiali e procedimenti della pittura : per una storia del lessico tecnico

10h30-11h : Mme Élisabeth Ravaud, responsable peintures de chevalet au département

Recherche du C2RMF du musée du Louvre : Du texte à la peinture : les techniques picturales

et leur vocabulaire à la lumière des études scientifiques

11h-11h30 : M. Claudio Gulli, historien de l’art au Palazzo Butera (Palerme) : Leonardo e la

parola « cartone »

11h30 : Débat

11h45-12h : Pause-café

 

***

 

Session 2 : « Léonard en perspective : visible et invisible »

Présidence de séance de M. Michel Hochmann, historien de l’art et directeur d’études à

l’École pratique des Hautes Études

 

JEUDI 4 AVRIL 2019 Maison de l’Italie

Session 1 : « Léonard et la peinture : mots, matériaux et techniques »

Présidence de M. Carlo Vecce, professeur à l’Università di Napoli l’Orientale, membre de la Commissione Vinciana

Session 3 : « Le Parallèle des arts et sa réception »

Présidence de séance de Mme Corinne Lucas Fiorato, professeur émérite à l’Université Sorbonne

Nouvelle Paris 3

12h-12h30 : Mme Margherita Quaglino, chercheuse à l’Università di Torino : « Superfitie ridotte

in linie ». Invisibile e sensibile tra ottica e pittura

12h30-13h00 : Mme Typhenn Le Guyader, doctorante et ATER à l’Université Sorbonne

Nouvelle Paris 3 : Des limites de la langue aux limites du visible : la nuit chez Léonard de Vinci

13h : Débat

***

 

Session 3 : « Le Parallèle des arts et sa réception »

Présidence de séance de Mme Corinne Lucas Fiorato, professeur émérite à l’Université Sorbonne

Nouvelle Paris 3

 

15h-15h30 : Mme Eliana Carrara, chercheuse à l’Università degli Studi del Molise : Il tema del

Paragone da Leonardo a Varchi tra analisi lessicale e storia della tradizione manoscritta del

Libro di pittura

15h30-16h : Frédérique Dubard de Gaillarbois, professeur à l’Université de Paris IV-Sorbonne :

« Versificatore e Poeta… Filosofo e Metafisico », le Léonard varchien dans l’Oraison funèbre de

Michel-Ange

16h : Débat

 

***

 

VENDREDI 5 AVRIL 2019

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Grande Salle des séances de l’Institut de France

 

9h30 : Allocution d’accueil de M. Pierre Laurens, membre de l’Académie des Inscriptions et BellesLettres

 

Session 4 : « La langue de la peinture et sa réception en Italie »

Présidence de séance : M. Pierre Laurens, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres

 

9h45-10h15 : Mme Barbara Fanini, chercheuse postdoctorante à l’Università degli Studi di

Firenze, attachée à l’Accademia della Crusca : « Revolutioni » d’arte, « revolutioni » di lingua

10h15-10h45 : Mme Stefania Tullio Cataldo, chargée de recherche au musée du Louvre : Entre « ritratti » et « medaglie », validité d’une approche philologique dans l’histoire de la pratique d’atelier

10h45 : Débat

11h : Pause-café

 

***

Session 5 : « Lectures de Léonard en France »

Présidence de séance : M. Pierre Laurens, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres

 

11h15-11h45 : Mme Anna Sconza, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle

Paris 3 : D’après Léonard : termes critiques en filigrane dans les Conférences de l’Académie royale

de Peinture et de Sculpture

11h45-12h15 : Mme Laure Fagnart, chercheuse qualifiée du F.R.S.-FNRS (Université de Liège) :

Léonard de Vinci dans les textes de théorie de l’art publiés en France au XVIIe

 siècle. Propos choisis

12h15 : Débat

12h30-15h : présentation de l’exposition des Carnets de Léonard par Mme Françoise Bérard,

directeur de la Bibliothèque de l’Institut de France (sur inscription)

***

 

Session 5 : « Lectures de Léonard en France »

Présidence de séance : M. Pierre Laurens, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres

 

11h15-11h45 : Mme Anna Sconza, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle

Paris 3 : D’après Léonard : termes critiques en filigrane dans les Conférences de l’Académie royale

de Peinture et de Sculpture

11h45-12h15 : Mme Laure Fagnart, chercheuse qualifiée du F.R.S.-FNRS (Université de Liège) :

Léonard de Vinci dans les textes de théorie de l’art publiés en France au XVIIe

 siècle. Propos choisis

12h15 : Débat

12h30-15h : présentation de l’exposition des Carnets de Léonard par Mme Françoise Bérard,

directeur de la Bibliothèque de l’Institut de France (sur inscription)

 

15h30 : séance publique de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres sous la présidence

de M. Jean-Noël Robert, Président de l’Académie

Communication de M. Carlo Vecce, professeur à l’Università di Napoli l’Orientale, sous le

patronage de MM. Jean-Noël Robert, Président de de l’Académie, et Pierre Laurens, membre

de l’Académie : Les livres et le temps : la bibliothèque de Léonard de Vinci

Communication de M. Robert Halleux, associé étranger de l’Académie : Léonard ingénieur :

la transgression technologique

Comité scientifique : Lucia Bertolini, Eliana Carrara, Francesco P. Di Teodoro, Laure Fagnart, Corinne Lucas Fiorato, Giovanna Frosini, Michel Hochmann, Paola Manni, Enrico Mattioda, Margherita Quaglino, Matteo Residori, Piera Giovanna Tordella, Anna Sconza, Carlo Vecce Comité d’organisation : Michela Del Savio, Typhenn Le Guyader, Margherita Quaglino, Anna Sconza Contacts : paristurin2019@gmail.com; margherita.quaglino@unito.it ; anna.sconza@sorbonne-nouvelle.fr Partenaires scientifiques : Accademia della Crusca, Biblioteca Leonardiana – Centro di ricerca e documentazione per gli studi Leonardiani, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Politecnico di Torino, Université de Liège Journées organisées avec le soutien de la Commission de la recherche et du Département d’études italiennes et roumaines de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, de l’Institut Français d’Italie et du Comitato nazionale per le Celebrazioni dei 500 anni dalla morte di Leonardo da Vinci

Colloque « La virilité dans le théâtre de Sénèque et chez ses émules » (Marseille, 27-29 mars 2019)

Cliquez sur l'image pour accéder au lien.

« Seneca tragicus : Vir, vis, violentia, virtus, virago, la virilité et ses déclinaisons dans le théâtre de Sénèque et chez ses émules de Mussato à nos jours ». Appel à communication.

 

Journée « Dignité des Artes », Ecouen, 30 mars 2019

Premier volet : les grandes figures de l’Humanisme et l’origine de l’inscription des disciplines dans les studia humanitatis

DIGNITÉ DES ARTES programme

Journée d’études le samedi 30 mars 2019

Organisée par Alice Lamy, Anne Raffarin, Emilie Séris

Avec le soutien de l’E.A. Rome et ses Renaissances (Lettres Sorbonne Université) et de l’IUF

10h : introduction par Carlos Lévy (Sorbonne-MCAS Hambourg) sur les artes dans l’Antiquité 10h15 : Jean-Baptiste Guillaumin (Lettres Sorbonne Université) : la question de l’émergence du « cycle des arts libéraux » dans l’Antiquité tardive

10h45 : pause et discussion

11h15: Alice Lamy (Equipe Rome et ses Renaissances) : « la géométrie, ses usages, en particulier dans le corpus encyclopédique du XIIIe siècle »

11h45 : Antonio Petagine (Università degli Studi di Roma Tre/Pontifica Università della Santa Croce) : Des arts à la philosophie? L’image renouvelée du philosophe chez les maîtres ès Arts dans le XIIIe siècle.

 

12h15 : Discussion et déjeuner sur place

14h :Visite des collections du musée sous la conduite d’un conservateur

 

15h00 :   Clémence   Revest   (CNRS-Centre   Roland   Mousnier) :   L’institutionnalisation   des

« humanités » dans l’Italie du Quattrocento : formes et vecteurs d’une conquête symbolique. 15h30 : Laurence Boulègue (Université de Picardie Jules Verne) : Place, fonction et enjeu de       la diuisio philosophiae dans le De solitudine (1535) d’A. Nifo

16h : Discussion et pause

16h30 : Anne Raffarin (Lettres Sorbonne Université) : autour du livre de Giuseppe Marcellino : Dignità delle artes e dignità dell’uomo. Giannozzo Manetti e il manifesto dell’Umanesimo

17h00 : Discussion et conclusion par Florence Vuilleumier-Laurens (Université de Brest)

 

Musée national de la Renaissance au château d’Ecouen

 

 

 

Journée d’étude « Juvénal et sa postérité » (Sorbonne, 1er mars 2019)

JE Juvénal et postérité-01-03-19-1

JOURNEE D’ETUDE – 1E R MARS 2019
Maison de la Recherche -Salle 040
28 rue Serpente-75006 Paris


La satire de Juvénal et sa postérité
Organisée par Hélène Casanova-Robin et Stefano Grazzini
(E.A. 4081 Rome et ses renaissances – Commune d’Aquinum)
__________
9h 15 Accueil des participants
9h 30 Alessandro Garcea (Paris) / Maria Chiara Scappaticcio (Naples) : « Lire Juvénal dans l’Égypte
tardo-antique »
10h 15 Stefano Grazzini (Salerne) : « L’exégèse de Juvénal entre Moyen Âge et Humanisme »
11h 00 Silvia Fiaschi (Macerata) : « F. Filelfe autour de Juvénal : interprétation et réécritures littéraires »
Pause déjeuner
14h 30 Nathalie Catellani (Amiens) : « Traces des Satires de Juvénal dans le Franciscanus de George
Buchanan »
15h 15 Pascal Debailly (Paris) : « Juvénal au XVIe et au XVIIe siècle : indignation et affirmation de la
conscience de soi »
16h 00 Romain Vignest (Paris) : « Juvénal, frère d’armes et frère d’âme de Victor Hugo. »

Colloque « La page monumentalisée » (24-26 janvier)

Cliquez sur l'image pour télécharger le programme

Colloque organisé par Roland Béhar (ENS, PSL), Christine Bénévent (ENC, PSL) et Virginie Leroux (EPHE, PSL) dans le cadre de l’IRIS SCRIPTA, avec le soutien de l’IEA de Paris, de l’EPHE – PSL et de l’ENS – PSL

Présentation

L’inscription antique et son support monumental, de la pierre tombale à l’architecture, jouent un rôle important dans le renouvellement de la page manuscrite et imprimée entre 1480 et 1550. Adoptant une perspective pluridisciplinaire de ce phénomène, le projet proposera un status quæstionis et analysera la multiplicité de facteurs explicatifs, parmi lesquels se posera en particulier la question du pouvoir comme lieu de légitimation de cette esthétique en même temps que lieu ayant besoin de l’aura dégagée par cette nouvelle modalité éditoriale. Cette analyse envisagera la question depuis une pluralité́ de disciplines. La paléographie l’examinera depuis les versants antique et médiéval, afin de constituer un cadre général, et l’histoire de l’art, par l’histoire des miniatures, montrera comment la question se pose dans le manuscrit de la Renaissance, nourri de science antiquaire. Un second aspect sera celui des liens entre mise en page et création du texte : la question se pose des lors que l’on considère les liens fréquents entre humanistes, poètes et imprimeurs, qui induisent souvent une grande créativité pour les imprimeurs et qui diffusent l’esthétique all’antica en même temps qu’ils généralisent l’emploi des caractères italiques. Un troisième aspect, enfin, est celui de la relation à l’image de l’inscription (épigraphique ou numismatique) présente dans le texte, dont le succès de l’emblématique n’est que l’une des conséquences.

 


Programme



Jeudi 24 janvier


9:30   Accueil des participants

9:45   Introduction

Session 1
Présidence : Brigitte Mondrain (EPHE-PSL, SAPRAT, Paris)

10:10   « Mise en valeur du message et recherche esthétique dans les inscriptions latines de l’époque impériale »
François Bérard (ENS / EPHE-PSL, Paris)

11:10   Pause

11:25   « Présentation d’un projet interdisciplinaire sur la transposition et la monumentalisation de l’écriture à l’époque prémoderne »
Christelle Alvarez (SFB 980, Freie Universität Berlin / CMTC, University of Oxford)

11:45   Discussion


Session 2
Présidence : Isabelle Pantin (ENS-PSL, IHMC, Paris)

14:00   « La majesté du livre : évolution de la mise en page sous le règne de François Ier« 
Rémi Jimenes (CESR, Université de Tours)

15:00   Pause

15:30   « Les manuscrits épigraphiques annotés et illustrés : sources et modèles des éditions de livres d’antiquités romaines ? »
Anne Raffarin (Sorbonne Université, Paris)

16:00   « Écrire comme sur du marbre. Anton Francesco Doni entre manuscrits et imprimerie »
Carlo-Alberto Girotto (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

16:30   Discussion

 

Vendredi 25 janvier


Session 3
Présidence : Christine Bénévent (ENC-PSL, Paris)

9:30   « Quand les enlumineurs réinventent l’Antiquité. Frontispices architecturaux et lettres capitales de Padoue à Naples »
Gennaro Toscano (Bibliothèque nationale de France, Paris)

10:35   Pause

Session 4
Présidence : Roland Béhar (ENS-PSL, Paris)

10:50   « La ‘mise en page’ del libro incunable español : coincidencias y diferencias con los modelos epigráficos del libro humanista »
Benito Rial Costas (Universidad Complutense, Madrid)

11:20   « Textos triunfales: formas de lo clásico en el reino de Castilla (1450-1520) »
Juan Miguel Valero Moreno (Universidad de Salamanca)

11:50   Discussion


Session 5
Présidence : Virginie Leroux (EPHE, PSL, SAPRAT, Paris)

14:15   « Un monument plus durable que l’airain. Les rapports entre architecture et typographie dans la première moitié du XVIe siècle »
Olivier Deloignon (Université de Strasbourg)

14:45   « Du Bellay et la tradition de l’inscription tumulaire dans les Poemata« 
Michel Magnien (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

15:15   Discussion

15:30   Pause


Session 6
Présidence : Jean-Louis Haquette (CRIMEL, Université de Reims)

15:45   « Portique ou tableau ? Le frontispice dans les anciens Pays-Bas à la charnière des XVIe et XVIIe siècles »
Ralph Dekoninck (GEMCA, Université de Louvain-la-Neuve)

16:15   « La grammaire monumentale de l’Imprimerie royale au XVIIe siècle« 
Jean-Marc Chatelain (Bibliothèque nationale de France, Paris)

16:45   Discussion

 

Le colloque sera suivi, à 18:00, d’une présentation d’ouvrages à la Bibliothèque Mazarine par Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine) et Florine Levecque (Bibliothèque Mazarine)

La troisième journée du colloque, « Questions autour de la page » se tiendra à l’ENS, 45 rue d’Ulm (Salle Dussane), le samedi 26 janvier

Colloque sur les genres dialogiques

Les genres dialogiques de l’Antiquité à la Renaissance



Symposium international
Amiens, Logis du Roy, 17 et 18 janvier 2019
Dir. L. Boulègue (UPJV/EA 4284 TrAme) et G. Ierano (U. Trento)



Comité d’organisation
Laurence Boulègue (Université Picardie-Jules Verne) et Giorgio Ieranò (Università di Trento), avec la collaboration de Claire Mathis et C. Pochet (UPJV)

Comité scientifique
Laurence Boulègue (Université Picardie-Jules Verne), Hélène Casanova-Robin (Université Paris-Sorbonne), Pierre Judet de la Combe (EHESS), Giorgio Ieranò (Università di Trento), Olimpia Imperio (Università di Bari), Gabriella Moretti (Università di Genova)



Jeudi 17 janvier

9.30
Accueil

9.50
Introduction : Laurence Boulègue et Giorgio Ieranò

Première Journée
Le dialogue philosophique


Première session : Le dialogue philosophique dans l’Antiquité

Présidence : Pierre Judet de la Combe (EHESS)

10.15 Mauro Tulli (Università di Pisa) : « Per la teoria del dialogo: Platone »

10.45 Olimpia Imperio (Università di Bari) : « Tra dialogo filosofico e dialogo drammatico: la ‘prima lezione’ di Socrate nelle Nuvole di Aristofane »

Discussion
Pause

11.45 Carlos Lévy (Sorbonne Université) : « À propos du dialogue dans les Tusculanes. Le personnage sans qualités et son double »

12.15 Sandrine Dubel (U. Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand) « Essais de définition d’un genre : relire les dialogues de Platon et d’Aristote avec Carlo Sigonio (De dialogo liber, 1562) »

Discussion

13.15 Déjeuner pour les participants, Logis du Roi

Seconde session : La renaissance du dialogue philosophique

Présidence : Michel Perrin (UPJV)

14.45 Laurence Boulègue (UPJV-EA 4284 TrAme) : « Les paradoxes du genre du dialogue philosophique à la fin du XVe et au XVIe siècle en Italie »

15.15 Alejandro Cantarero de Salazar (Universidad Complutense de Madrid- DialogycaBDDH, IUMP) : « Le dialogue entre Pauvreté et Fortune dans le Corbacho de l’Arcipreste de Talavera: introduction à l’analyse d’un genre argumentatif »

15.45 Carine Ferradou (U. Aix-Marseille) : « Polémique politique, forme dialogique et traités de philosophie politique à la fin du XVIe siècle : le De iure regni apud Scotos de George Buchanan (1579) et le De regno et regali potestate de William Barclay (1600) »

Discussion

20.15 : dîner 

Vendredi 18 janvier

Deuxième Journée
La contamination des genres


Première session : Hybridité du genre dialogique dans l’Antiquité

Présidence : Giorgio Ierano (U. Trento)

9.30 Monique Crampon (UPJV) : « Plaute et la prolifération du dialogue »

10.00 Alice Bonandini (Università di Trento) : « Un figlio degenere per un nobile padre: dialogo filosofico e dialogo menippeo »

Discussion
Pause

11.00 Donatella Izzo (Università di Trento) : « Manger comme un cochon : histoire d’une comparaison entre comédie et Cynisme »

11.30 Sophie Van der Meeren (. U. de Rennes II) : « Silence et transcendance dans les dialogues de l’Antiquité tardive. Étude comparée d’un motif philosophique et littéraire chez Proclus, Augustin et Boèce »

Discussion

12.45 Déjeuner pour les participants, Logis du Roi

Seconde session : Déclinaisons de la forme du dialogue au Moyen Âge et à la Renaissance

Présidence : Hélène Casanova-Robin (Sorbonne université)

14.45 Michel Perrin (UPJV) : « Raban en dialogue avec ses auteurs »

15.15 Alice Lamy (EA « Rome et ses Renaissances » – EA TrAme) : « Partager les merveilles de la nature et les mystères cosmologiques : le dialogue encyclopédique dans l’oeuvre d’Adélard de Bath (XIIe siècle) »

15.45 Laure Hermand-Schébat (Université de Lyon-Jean Moulin, HiSoMa-UMR 5189) : « Mecum loquor. Le dialogue intérieur chez Pétrarque (Lettres et Secretum) »

Discussion

Clôture du colloque

Lieu de la manifestation : Amiens, UPJV, Logis du Roy
Organisation : Laurence Boulègue et Giorgio Ierano

Colloque « Peintures et figures de nus dans la littérature »

Cliquez sur l'image pour télécharger le programme.

JEUDI 22 NOVEMBRE 2018

 

14h00       Accueil des participants

 

MODÈLES FIGURÉS, MODÈLES LITTÉRAIRES

14h30       Valérie Naas (Sorbonne Université Lettres), « Approches sur le nu dans l’Antiquité »

15h00       Gilles Sauron (Sorbonne Université Lettres), « Le nu dans la grande fresque dionysiaque de la villa des Mystères à Pompéi »

15h30       Emmanuelle Rosso (Sorbonne Université Lettres – IUF), « Portrait et nudité à Rome : le nu féminin dans la statuaire d’époque impériale »

Discussion et pause

16h30 Francesca Mestre (Université de Barcelone), « Tableaux et statues : le corps humain dans les textes grecs de l’époque impériale (Lucien, les Philostrate, Callistrate) ».

17h00       Julien Maudoux (Université Bordeaux Montaigne) : « Naturae desipientis opus : le corps usé des vieilles femmes dans la littérature médiévale »

Discussion

 
  

 

VENDREDI 23 NOVEMBRE 2018

 

MISÈRE ET DIGNITÉ DE L’HOMME

9h00         Evrard Delbey (Université de Nice) : « La nudité dans Le Décaméron : questions d’éthique et de rhétorique? »

9h30         Donatella Coppini (Université de Florence) : « Il nudo comico-epigrammatico nella letteratura umanistica »

10h00 Nicolas Casellato (Sorbonne Université Lettres), « ‘Nu comme un vers’: mise en scène de soi et réélaboration parodique de la nudité dans les Amores de Conrad Celtis (1502) »

Discussion et pause

11h00       Guillaume Cassegrain (Université de Grenoble), « Le nu à la renverse. Regard indiscret sur le corps dans les images de la première modernité »

11h30       Susanna Gambino Longo (Université Lyon III-Jean Moulin), « Primitivisme et nudité : l’homme demi-nu aux origines de la civilisation »

12h00       Marc Deramaix (Université de Rouen), « Nu vulgaire et nu latin : le nu et son vêtement chez Sannazar ».

Discussion et déjeuner

 

DÉVOILEMENTS ÉROTIQUES ET SYMBOLIQUES

14h30      Giuseppe Germano (Université de Naples), « Rappresentazione della nudità tra vita familiare e gioco amoroso nella poesia di Giovanni Pontano »

15h00      Roland Béhar (ENS Paris), « Nuda agitans choros… : valeurs du nu féminin dans la poésie de Garcilaso de la Vega »

15h30      John Nassichuk (Université de l’Ontario) : « La nudité de Suzanne dans une tragédie latine de Charles Godran (1571) »

Discussion et pause

16h30      Nadeije Laneyrie-Dagen (ENS Paris), « Symbolique érotique et gestuelle : le topos de la femme au bras levé »

17h00 Virginie Leroux (EPHE), « Sommeil et nudité »

Discussion

 
  

 

SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018

 

LA FABRIQUE DU NU

9h00 Thomas Baier (Université de Würzburg),

« Conspectu ut primo stupuit… Le portrait féminin chez Cristoforo Landino »

9h30  Antonietta Iacono (Université de Naples),

« Il corpo di Adone nel De hortis Hesperidum

di Giovanni Pontano »

10h00 Gabriele Bucchi (Université de Lausanne),

« Le corps contemplé et le corps rêvé : le nu dans le Roland Furieux »

Discussion et pause

11h00 Anne-Pascale Pouey-Mounou (Sorbonne Université Lettres – IUF), « Portraits de nus dans la poésie de la Pléiade »

11h30 Julien Goeury (Université de Picardie),

« Parlons aussi des membres seulement / Que l’on peut voir sans honte découverts » : La question du corps dénudé dans les recueils de Blasons anatomiques.

Colloques 2018-2019

Retrouvez ci-dessous la liste des colloques pour les années 2018-2019 concernant le latin médiéval et le néo-latin, recensés par la SEMEN-L.

– 27-29 sept. 2018, Bruxelles, Palais des Académies : « Zeuxis redivivus. Art et émulation dans l’Europe du XIVe au XVIIe siècle », org. M. Bert (UCLouvain–American University of Paris) et L. Fagnart (FNRS – Université de Liège).
– 2 oct. 2018, 9 h 30-17 h, Paris, IRHT, La Catena aurea de Thomas d’Aquin sur les Évangiles. Une chaîne de chaînes au défi de l’édition électronique, org. M. Morard.
– 26-27 oct. 2018, Bâle, Journées d’études, « ‘Ce n’est pas un mensonge, ains un divin presage’. Interroger la vérité du songe dans la littérature française de la Renaissance », org. D. Brancher, N. Hugot et A. Lesage.
– 8-10 nov. 2018, Clermont, Université Clermont Auvergne, colloque international « Présences ovidiennes », org. R. Poignault et H. Vial (CELIS, EA4280).
– 22-23 nov. 2018, Paris, Sorbonne, colloque de la Société d’Histoire littéraire de la France, « Poésie et éthique (XVIe – XXIe siècles) », org. A. Génetiot (U. Lorraine)
– 22-24 nov. 2018, Paris, Sorbonne Université Lettres, colloque international « Peintures et figures de nus dans la littérature de l’Antiquité à la Renaissance », org. É. Séris (« Rome et ses renaissances » EA4081).
– 29, 30 nov.-1er déc. 2018, Université de Rouen, Colloque « Dialogue et Enseignement », org. M. Lucciano et J.-P. De Giorgio.
– 17-19 déc. 2018, Lyon, U. Lumière Lyon 2-ENS de Lyon –U. Jean Moulin Lyon 3, Congrès du GIS « Humanités, Sources et langues de l’Europe et de la Méditerranée » : « Étudier les Humanités aujourd’hui : nouveaux enjeux et nouvelles méthodes ».
– 17-18 janv. 2019, UPJV-Amiens, Logis du Roi, « Le théâtre et les genres dialogués de l’Antiquité à la Renaissance. Volet 2 : du genre dramatique aux genres dialogiques », dir. L. Boulègue et G. Ierano ((UPJV/EA 4284 TrAme- U. Trento).
– 18-19 janv. 2019, U. Paris Sorbonne, Colloque « Les Anthologies poétiques au XVIe siècle », org. A. Lionetto et J.-C. Monferran.
– 24-26 janv. 2019, Paris, Hôtel de Lauzun, « La Page monumentalisée », org. R. Béhar (ENS, PSL), C. Bénévent (ENC, PSL) et V. Leroux (EPHE, PSL) et Paris, ENS, « Projet Page », org. I. Pantin (ENS, PSL).
– 7-8 mars 2019, Paris, IRHT, Centre Félix-Grat, Les médiévistes face à la documentation des érudits modernes. Méthodes et enjeux, Organisation J. Delmulle (IRHT) et H. Morvan (U. Bordeaux-Montaigne).
– 17-19 mars 2019 : Congrès annuel de la Renaissance Society of America, Toronto.
– 27-29 mars 2019, Aix en Provence, U. d’Aix-Marseille, colloque international « Seneca tragicus : Vir, vis, violentia, virtus, virago, la virilité et ses déclinaisons dans le théâtre de Sénèque et chez ses émules de Mussato à nos jours», org. B. Charlet-Mesdjian, C. Ferradou et C. Flicker (CAER-CIELAM, AMU).
– 30 mars 2019, Écouen, Musée du château, 1ère journée d’étude sur la « Dignité des Artes », org. A. Lamy, A. Raffarin et É. Séris (Sorbonne Université Lettres, EA4081-IUF).
– 12-13 avril 2019, Paris, Sorbonne Université Lettres–Académie des Inscriptions et Belles Lettres, colloque international « Serio ludere. D’Alberti à Érasme », org. H. Casanova-Robin, F. Furlan, P. Laurens, H. Wulfram.
– Mai 2019, Paris, IRHT, « L’édition critique et ses méthodes », org. F. Barone et D. Poirel.
– 23-24 mai 2019, U. Grenoble-Alpes, Colloque « Pensée et pratique de l’intrigue comique (Italie, France, XVIe-XVIIIe siècles) », org. C. Louette et J.-Y. Vialleton
– 30 mai -1er juin 2019, Toulouse, “The Gestures of Diplomacy: Gifts, Ceremony, Body Language(1400-1750),http://saesfrance.org/30th-may-1st-june-2019-the gestures-of-diplomacy-gifts-ceremony-body-language-1400-1750-toulouse-france.
– 27-29 juin 2019, Fribourg, Universität Freiburg, 21e congrès NeoLatina : « Carolus Quintus : l’empereur Charles Quint dans la littérature néo-latine », org. V. Leroux (EPHE, PSL), M. Laureys (Universität Bonn), F. Schaffenrath (Ludwig Boltzmann Institut für Neulateinische Studien, Innsbruck) et S. Tilg (Universität Freiburg).

Appel à communication : « Seneca tragicus : Vis, vir, violentia, virtus, virago, la virilité et ses déclinaisons dans le théâtre de Sénèque et de ses émules de Mussato à nos jours »

Le colloque aura lieu en mars 2019 dans le cadre de la Maison du Théâtre d’Aix-Marseille Université et à l’occasion de la Semaine du théâtre d’AMU.

Lire l’appel : Appel Seneca tragicus
Appel Seneca tragicus

 

Journée d’études « Éditer le théâtre médiéval et humaniste »

Éditer le théâtre médiéval et humaniste dans l’espace roman

Journée d’études organisée par Béatrice Charlet le lundi 12 mars à l’Université d’Aix-Marseille

Affiche : Affiche 3-Editer le théâtre médiéval

Programme détaillé : ‘études120318

 

Éditer le théâtre médiéval et humaniste de l’Espace roman

lundi 12 mars 2018, MDR ALLSH, T 1, Salle 1

 

9 h – Accueil

9 h 30 – 9 h 45 ouverture de la journée par les autorités

 

9 h 45 – 10 h

Corinne Flicker, Chargée de Mission « Maison du Théâtre d’AMU », AMU, CIELAM

  • Présentation de la Maison du Théâtre d’AMU et des projets associés

 

10 h – 10 h 30

Stefano Pittaluga

  • Les deux redactions de la Philodoxeos Fabula de Leon Battista Alberti

La Philodoxeos fabula est une comédie allégorique latine composée par Leon Battista Alberti en 1424 et reprise par lui-même une dizaine d’années plus tard. Cette seconde rédaction présente de profondes modifications, innovations, corrections et variantes d’auteur. La première rédaction est transmise par 19 manuscrits qui remontent à un archétype « évolutif » que l’auteur a remanié sans cesse; en revanche, la seconde rédaction est transmise par deux manuscrits seulement. La double rédaction pose d’importants problèmes ecdotiques, auxquels s’ajoute la difficulté d’opérer la distinction entre variantes d’auteur et innovations dues à la tradition textuelle.

10 h 30 – 10 h 45 discussion

 

10 h 45 – 11 h 15

Clara Fossati, Univ. Gênes

  • Les comédies de Tito Livio Frulovisi : problèmes ecdoticques

La communication vise à présenter brièvement le profil biographique de l’humaniste ferrarais Tito Livio Frulovisi et la genèse de son corpus de comédies ; elle met en particulier l’accent sur les problèmes ecdotiques qui découlent surtout de ce que l’éditeur n’a à sa disposition qu’un codex unicus comportant un nombre de fautes non négligeable.

11 h 15 – 11h 30 discussion

 

11h 30 – 12 h

Bernard Darbord, Univ. Paris X Nanterre

  • Gil Vicente, O pranto de Maria Parda (Lisbonne, 1522) : réflexion sur le texte

Cette courte pièce de Gil Vicente a été éditée, traduite et présentée par Paul Teyssier (Paris, Chandeigne, 1995). Ce remarquable travail d’édition nous a permis de réfléchir sur certains caractères du théâtre de Gil Vicente : langue (bilinguisme), lexique, métrique, esthétique théâtrale. Le nom du personnage principal et l’incipit de la pièce sont l’objet d’une analyse particulière.

12h – 12 h 15 discussion

 

12 h 15 – 14 h 30 Pause repas

 

14 h 30 – 15 h

Théa Picquet, AMU, CAER-EA 854 / UMR TELEMME

  • L’Erofilomachia de Sforza d’Oddi (1572) et sa traduction française

Dans les pages « Au lecteur » qui ouvrent sa comédie, Clarice ou l’Amour constant, Jean Rotrou (1609-1650) se présente comme le traducteur de Sforza Oddi en ces termes : « Je ferois tort à l’Autheur Italien Sforza d’Oddi, si je dérobois à sa reputation la gloire de cet ouvrage ; je n’en suis que le Traducteur… », écrit-il.

Notre propos se donne pour objectif d’analyser cette édition française pour déterminer la part de fidélité à l’œuvre originelle, L’Erofilomachia, et celle de son originalité.

16 h 45 – 17 h Discussion

15 h – 15 h 15 discussion

15 h 15 – 15h 45

Carine Ferradou, AMU, CAER-EA 854

  • Éditer le théâtre humaniste : le cas des tragédies sacrées de Buchanan

Les deux tragédies sacrées latines de l’humaniste écossais, George Buchanan, Jephthes sive Votum (Paris, 1554) et Baptistes sive Calumnia (Londres, 1577) ont fait l’objet de nombreuses publications entre le XVIe siècle et le XVIIe siècle, dans toute l’Europe ; leurs traductions en langues vernaculaires également. Le projet actuel contracté avec les Classiques Garnier a comme originalité de remettre en perspective les œuvres de Buchanan avec leurs traductions françaises humanistes en se composant de deux volumes, le premier consacré à Jephthes et Baptistes (édition critique et traduction française contemporaine), le second aux traductions françaises du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle. Le but est de mettre en lumière le rôle de relai joué par le théâtre latin de Buchanan entre le modèle de la tragédie antique et la dramaturgie française de la Renaissance.

15 h 45 – 16 h discussion

 

16 h – 16 h 15 Pause : thé ou café

16 h 15 – 16 h 45

Raffaele Ruggiero, AMU,  CAER- EA 854

  • la Clizia de Machiavel (1525) entre lecture et mise en scène

Les deux manuscrits principaux de la tradition textuelle de la Clizia, le ms. Colchester et le Boncompagni- Vatican, semblent avoir deux origines différentes : le premier, manifestement conçu pour servir de base à l’édition imprimée, présente tous les caractères d’une révision linguistique menée dans le but de la publication (et donc de la « lecture » du texte), l’autre – le Boncompagni- apparaît plutôt comme un canovaccio (canevas) réalisé par une compagnie d’acteurs en vue d’une représentation de la comédie en dehors du milieu florentin.

17 h – 17 h 30 clôture

Quelques références bibliographiques :

Alciato Andrea, Filargiro, texte latin et traduction italienne de R. Ruggiero, introduction de G. Rossi, Torino, Nino Aragno 2016.

Frulovisi Tito Livio, Peregrinatio, Edizione critica, traduzione e commento a c. di Clara Fossati, Firenze, Sismel – Edizioni del Galluzzo, 2012.

Frulovisi Tito Livio, Emporia, Edizione critica, traduzione e commento a c. di Clara Fossati, Firenze,  Edizioni del Galluzzo, 2014.

Machiavel Nicolas, La Clizia (1525), édition bilingue de Fanélie Viallon, Chemins de Tr@verse, coll. « Chemins it@liques », 2013 (EAN13 :9782313004142).

Vicente Gil, Auto de la Sibille Cassandre (1513), Paul Teyssier ed. & trad., in Robert Marrast dir., Le Théâtre espagnol au XVIe siècle, Paris, Gallimard, « La Pleiade », 1983.

Vicente Gil, Auto de la Barque du Paradis (1519), Paul Teyssier ed. & trad., in Robert Marrast dir., Le Théâtre espagnol au XVIe siècle, Paris, Gallimard, « La Pleiade », 1983

Vicente Gil, Tragi-comédie de D Duardos (1525), Paul Teyssier ed. & trad., in Robert Marrast dir., Le Théâtre espagnol au XVIe siècle, Paris, Gallimard, « La Pleiade », 1983.

Vicente Gil, La Plainte de Maria La Noiraude (1522), édition critique et traduction de Paul Teyssier, Paris, Chandeigne, 1995.

Vicente Gil, La Barque de l’Enfer (1517), édition critique et traduction de Paul Teyssier, Paris, Chandeigne, 2000.